xoriburu.info
La puce à l'oreille

Le coq n'était pas en pâte  11/08/2019

On aurait bien ailé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info reprise par les média locaux n'est ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour le décapiter... Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, référent de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.

Une jument s'effondre à Biarritz  25/07/2019

Mauvaise nouvelle hier à l'hippodrome des Fleurs de Biarritz ce mercredi 24 juillet au soir. Alors qu'elle s'échauffait sur la piste avant d'entrer dans la 5e course, Fadora de Bernou s'est effondrée brusquement. Il semble qu'elle ait été victime d'une rupture d'anévrisme. Cette jument alezane, propriété de l'entraîneur et driver Yannik Henry, avait à peine quatre ans. Elle avait gagné le prix de la Peña taurine bayonnaise, groupe A, onze jours auparavant, le 13 juillet, sur ce même hippodrome.

Isolation à 1 euro, c'est peut-être l'anarque  12/07/2019

Isoler son logement pour un euro ? C'est l'un des mirages que proposent des sociétés de démarchage téléphonique. Attention à l'arnaque prévient le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques en des termes plus jolis. Et ces sociétés n'hésitent pas à se dire mandatées par le Département... « Face à ces pratiques commerciales trompeuses, voire agressives, le Département invite ainsi les propriétaires à prendre le temps avant de s’engager ou de signer des contrats. Certaines isolations employées sont loin d’être efficaces et peuvent s’avérer dangereuses pour vous et votre logement. » Mieux vaut contacter la Mission Habitat du Conseil pour toute information et conseil au 05.59.11.44.23 ou les Espaces Info Energie Béarn (05.59.14.60.64) et Pays Basque (05.59.46.31.60).

Coup de filet chez les pilleurs d'oiseaux  30/05/2019

Les agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage ont réalisé un joli coup de filet les 2 et 4 avril derniers dans le Nord : 21 verdiers d'Europe, 18 chardonnerets élégants, 12 linottes mélodieuses 10 sizerins flammés, 20 tarins des aulnes, 23 pinsons des arbres, 3 pinsons du Nord et 4 moineaux domestiques. Les 112 passereaux sauvages avaient été placés sous les barreaux par des particuliers peu scrupuleux qui n'avaient rien trouvé mieux que se servir chez dame Nature pour satisfaire leur soif d'euros. Ces oiseaux sont de fait le sujet d'un trafic bien organisé qui ira les exhiber dans des concours de chant ou de beauté « qui se déroulent principalement en Belgique. Les oiseaux, même ceux nés et élevés en captivité - dont la réglementation est plus souple - se reproduisent très mal. Le taux de survie est médiocre : au maximum 4 à 5 ans. D’où un turn over important. Les oiseaux sauvages capturés en nature alimentent toute la filière », explique l'ONCFS. Le trafic est juteux : 70 euros pour un chardonneret capturé dans son milieu. Le collectionneur doublera, voire triplera, la mise pour l'oiseau blanchi, avec une fausse bague homologuée. « Certains croisements permettent d’obtenir des spécimens très recherchés pour la qualité de leur chant ou pour leurs mutations. Les oiseaux « mutés » sont revendus entre 400 et 600 euros pièce pour les mutations courantes, et jusqu'à 1000 euros pour les plus rares. » Et pendant ce temps, les populations déclinent, de 40 % au plan national pour le chardonneret, de 80 % pour les effectifs nicheurs de la linotte mélodieuse en Nord Pas-de-Calais sur la période 1995 à 2014.

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017  04/01/2018

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.

Trois mille deux cent soixante-quatorze habitants de plus les pieds dans l'eau  28/12/2017

La côte basque stricto sensu ne désemplit pas : elle accueille cent quatorze mille six cent dix habitants (114 610) selon les derniers chiffres de l'Insee, millésime 2015. Elle gagne ainsi trois mille deux cent soixante-quatorze habitants de plus par rapport à 2010. Les six communes qui ont vu imprenable sur le golf de Gascogne n'ont pas toutes gagné. C'est ainsi que Biarritz et Guéthary perdent en population. La première compte 25 253 habitants, contre 25 994 en 2010 ; la seconde 1357 en 2015 contre 1392 en 2010. A contrario, du nord au sud, Anglet, Bidart, Saint-Jean-de-Luz, Urrugne et Hendaye tirent leur épingle du jeu. La population angloye s'affiche à 40 030 habitants en 2015 (39 432 en 2010). Les Bidartar sont au nombre de 6721 en 2015 (6358 en 2010). La cité des Corsaires a gagné 1 204 habitants en cinq ans pour atteindre 14 652 habitants en 2015. Urrugne abrite 9870 habitants en 2015 contre 8910 en 2010. Quant à Hendaye, sa population est passée de 15 802 à 16 727 habitants.

J.R. s’affiche  23/12/2017

J.R. s’affiche
Le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray vient d’apparaître en photo (non signée) dans les colonnes de l’édition du samedi 23 décembre de notre confrère Sud-Ouest en tant que produit publicitaire. C’était une pub pour la société Nexity (immobilier) très fière de l’inauguration de la résidence Lore Baiona, rue Maubec, et qui a rentabilisé l’espace pub qu’il a acheté en collant la photo du « lehendakari » comme l’appellent ses amis et ses ennemis. Connaissant ce renard de JR, avocat de profession, nous sommes persuadés qu’il n’a pas touché un maravédis pour ce rôle de mannequin. Alors posons la question clairement : à qui profite ce souriant coup de pub ?

Appel collectif au dimanche sans chasse  12/10/2015

Samedi 10 octobre, un promeneur a été tué par un chasseur en Isère. Hier, dimanche, un cycliste a été blessé au visage dans l'Aude. Le dimanche précédent, c’étaient deux promeneuses qui étaient victimes d’un accident de chasse (Rhône). Face à ces accidents répétés, 450 associations de sports et loisirs de plein air ont cosigné un appel pour demander l’arrêt de la chasse le dimanche. Cette mesure instaurerait un partage de la nature et permettrait de pouvoir disposer d’un jour hebdomadaire pour pratiquer les activités nature en sécurité.

Pistil et sex appeal à Bayonne  10/10/2015

Le Muséum d'histoire naturelle présente l'exposition "Pistil et sex appeal", véritable plongée au coeur de la reproduction des êtres vivants. « Cette exposition fait la part belle à la découverte des différents mode de reproduction, sexuée, asexuée, parthénogenèse...dans le domaine de la reproduction, bactéries, champignons, végétaux et animaux font preuve d’une grande inventivité lorsqu’il s’agit de perpétuer les espèces. Certaines montrent ainsi des adaptations parfois étonnantes : pro- duction de milliards de spores chez certains champignons, gestation de 20 jours chez les souris et de 22 mois chez les éléphants... »
Le Muséum d’histoire naturelle vous fera découvrir, entre autres, l’ornithorynque, mammifère pondant des œufs, le papillon comète de Madagascar et son cocon argenté, la coco fesse, la plus grosse graine du monde aux formes si familières.

Des magots au nord, mais un watusi au Pays-Basque  30/04/2015

Comme on nous l'a fait remarquer, il y a des magots au nord mais des watusis au Pays Basque. En effet, ce mardi 28 avril, dans la matinée, la police a été alertée sur la présence d'un drôle de bovidé boulevard d'Aritxague à Anglet selon Sud-Ouest. Un bovidé aux cornes d'une taille impressionnante en pleine divagation. Les agents n'ont pas retrouvé l'animal sur les lieux indiqués car l'animal avait regagné ses pénates. Un cirque qui se donne en spectacle à Anglet. Le bovidé était un watusi, un bovin domestique de l'Afrique de l'Est.

Envoyé spécial sur France 2 : Peut-on vivre sans consommer de l'animal ?  29/04/2015

Chaque année dans le monde, 60 milliards d’animaux terrestres sont tués pour notre consommation. Et pas seulement l'alimentation. car on trouve des produits animaux dans tous les objets du quotidien : gras de boeuf dans un savon, gélatine de porc dans le dentifrice ou dans des allumettes, gras de laine de mouton dans un baume à lèvres... Peut-on les éviter ? Et consommer autrement ? Un journaliste d'Envoyé Spécial va en tenter l’expérience pendant 45 jours. Au travers de son expérience, il se penchera aussi sur les filières qui recyclent les déchets issus de l'élevage des animaux. A voir demain sur France 2 dans Envoyé spécial.

Les coyotes investissent New-York  29/04/2015

Depuis le début, les policiers de New-York poursuivent de drôles de sbires. Des sbires à quatre pattes qui la nuit se promènent dans les rues de New-York. Les quadrupèdes sont en fait des coyotes qui parfois échappent à leurs poursuivants. Hier ce fut dans le Queens alors que deux jours auparavant les agents étaient parvenus à capturer un autre dans un quartier résidentiel de Manhattan. Le quadrupède avait été conduit au centre de soin et de contrôle pour les animaux de Manhattan pour être examiné. « Le coyote semble en bonne santé, avait précisé un porte-parole du département des Parcs de la ville de New York, et va donc être relâché dans une zone plus sauvage et plus approprié pour lui, quelque part dans New York ». Les coyotes investissent depuis quelques années certaines grandes villes américaines, dont New-York.

La maladie de carré tue les pandas en Chine  29/04/2015

La maladie de Carré n'est pas une pathologie propre aux chiens. Elle tue aussi les pandas. En Chine, un cinquième vient de mourir dans le Centre de secours, d'élevage et de recherche pour les espèces sauvages dans la province du Shaanxi au nord-ouest de la Chine. Le panda est mort trois mois après le traitement qu'il a reçu, a annoncé le centre. Cependant, il est parvenu à sauver quatre autres pandas qui avaient contracté le virus. Le centre qui accueille normalement 25 pandas a transféré les animaux sains vers d'autres centres de la province.

On ne tirera plus le portrait des Saint-Bernards de Zermatt  28/04/2015

La Protection suisse des animaux a obtenu pour partie gain de cause : les saint-Bernards de la station de Zermatt ne prendront plus la pause pour être photographiés avec les touristes. L'association dénonçait depuis quelques années les conditions de travail des chiens. La commune l'a entendue et a interdit cette pratique sur son territoire. Le président de la commune, Christoph Bürgin, a déclaré à l'AFP qu'il avait pu en convaincre les propriétaires des chiens. La PSA a porté plainte contre la société qui les utilise. Elle se propose d'accueillir les chiens en cause en attendant une décision de la justice.

Le renard sera retiré de la liste des nuisibles en Savoie  21/04/2015

La préfecture de Savoie devrait retirer le renard de la liste des animaux nuisibles du 1er juillet au 30 juin 2018. C'était déjà le cas en Corse et à Paris. C'est en l’absence de connaissances sur les populations locales de renards et d’études fiables sur les atteintes alléguées pour justifier ce classement (prédation sur le gibier de montagne et risque sanitaire), que la décision aurait été pris se félicite l'Aspas. L'association rappelle que « le concept de nuisible n'a aucune base scientifique ».

Biarritz fermé aux voitures un dimanche matin par mois  21/04/2015

Dans un tweet aujourd'hui, Guillaume Barrucq, adjoint à l'environnement à Biarritz, annonce que « le premier dimanche matin de chaque mois sera réservé aux piétons et aux vélos en centre-ville et bord de mer. »

Les manifestations anti-taurines interdites au cours des corridas en Espagne ?  21/04/2015

Selon l'Union des éleveurs de taureaux de combat, les opposants à la corrida ne pourront plus manifester au cours des corridas et autres évènements taurins en Espagne. L'Union assure que la direction générale de la police en a donné l'instruction à la police nationale. Et ce depuis le 10 avril dernier. Ce serait à la demande des associations de professionnels taurins, d'aficionados et du ministère de l'Education, de la culture et des sports que la décision aurait été prise. Il s'agirait ainsi d'éviter d'éventuelles altercations qui pourraient mettre en danger la sécurité publique.

Rassemblement contre le TAFTA à Bayonne  17/04/2015

Deux jours avant le lancement du 9e cycle de négociations de l’accord transatlantique à New York, le Collectif Stop TAFTA-Non au Grand marché transatlantique appelle à la mobilisation populaire dans toute la France. L'accord transatlantique implique aussi le bien-être des animaux d'élevage dont les normes ne sont pas les mêmes de par et d'autre de l'océan. A Bayonne, place de la Liberté à 14 heures, Stop Tafta Pays Basque invite à un rassemblement citoyen, « pour démontrer joyeusement que le monde prévu pour les peuples, en catimini, par les gouvernements et les multinationales, ne leur convient pas.. »
Point d’information
Studio photos pour création d’un « mur » militant sur les réseaux sociaux
Jeux à thème.

Vélorution de Bizi à Bayonne le 30 mai  12/04/2015

Le 30 mai prochain est organisée une journée nationale d’action pour le climat, appelée par la Coalition Climat 21. Aussi Bizi ! appelle à une mobilisation citoyenne à vélo ce jour-là à 15h00, au départ du siège de l’Agglo Côte basque Adour, avenue Foch à Bayonne, « pour soutenir le développement du bus et des autres modes de transports alternatifs, et pour revendiquer plus que jamais l’affectation au financement du Tram’Bus des 26 millions d’euros votés par l’ACBA pour contribuer aux coûts pharaoniques de la LGV Tour-Bordeau.  »

La pollution de l'air est cher au portefeuille de la santé  12/04/2015

En France, le coût total sur la santé de la pollution atmosphérique est estimé à 1 milliard à environ 2 milliards d’euros/an selon une étude menée par Isabella Annesi Maesano, directrice de recherche à l’Inserm et ses collègues (Unité Inserm 1136, équipe Épidémiologie des maladies allergiques et respiratoires). Soit 15 % à 31 % du déficit 2012 (de – 5,5 milliards d’euros) pour la branche assurance maladie du régime général de la sécurité sociale.

1 2 3 4 5 » ... 23


Diapo à la Une

Zoom

Le littoral basque voit rouge

Les orages ont renvoyé aux oubliettes l'alerte canicule sur le Pays Basque et donné un coup de balai aux mauvaises particules de nos cieux. Conséquences : la qualité de l'air vire au vert et l'océan voit rouge sur la côte.

26/07/2019




Partager votre site





On marche sur la tête !

Les crottins non grata à Mouriscot

Cette semaine, un nouvel panneau est apparu au lac Mouriscot. Ou plutôt une feuille de classeur à petits carreaux protégée des intempéries par une enveloppe plastique. L'auteur du petit mot y interpelle les promeneurs du lac : Vous ne verrez plus les chevaux se promener autour du lac.
En cause : les crottins des chevaux en balade ! Il semble en effet que des personnes se soient plaintes des dépôts chevalins. Des crottins que le Pôle Équestre de Biarritz nettoie deux fois par semaine, énonce la missive. L'auteur rappelle à juste titre que le crottin est biodégradable et bon pour la nature. Les jardiniers en herbe ou non l'utilisent pour leurs jardins... Le petit mot doux termine sur cette question qui taraude la société : "Vous préférez peut-être les pesticides ?" Décidément, ça chauffe à Mouriscot. En effet, depuis quelques semaines, les cyano-bactéries en troublent les eaux - à quelques encablures de là, ces bactéries ont aussi fleuri au lac Marion. Les pêcheurs, baigneurs et promeneurs sont avertis par la mairie de la commune : risque sanitaire, affichent des pancartes communales fichées ci et là. La baignade, la pêche, les activités nautiques sont interdites. Ainsi que tout contact avec l'eau. "Ne pas faire abreuver les animaux dans le lac" ajoutent-elles. On se demande comment les canards et autres oiseaux, poissons et invertébrés se débrouillent à survivre dans ces eaux polluées.

09/10/2019

La côte basque en images

La puce à l'oreille
11/08/2019

Le coq n'était pas en pâte

On aurait bien ailé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info reprise par les média locaux n'est ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour le décapiter... Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, référent de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.


Recherche

Inscription à la newsletter

Téléchargement