xoriburu.info
Ecosystèmes

Vigilance orange sur les Pyrénées-Altantiques


Jeudi 27 Novembre 2014


Les Pyrénées-Atlantiques ont été placés aujourd'hui en vigilance orange. En cause le vent du sud qui va s'intensifier.




Le vent du sud va balayer la montagne pyrénéenne ©V.B.
Le vent du sud va balayer la montagne pyrénéenne ©V.B.
Depuis 16 heures aujourd'hui, les Pyrénées-Atlantiques ont été placés en vigilance orange pour le phénomène de vents violents. « Il s’agit d’une tempête commune en période hivernale se produisant 3 à 4 fois par an. Elle nécessite toutefois une vigilance particulière en raison des vents forts qui vont perdurer pendant une dizaine d'heures. » a annoncé la préfecture.

Les rafales atteindront 150 km/heure en montagne

Le vent du sud va s'intensifier sur les Pyrénées.«  Ce soir les rafales pourront atteindre 100 km/h en montagne, 80 km/h dans les vallées, dans la nuit elles atteindront 150km/h en montagne et 100 à 120 km/h dans les vallées par déferlement. Le vent restera soutenu toute la journée de vendredi, pour faiblir en fin d'après-midi. » préviennent les autorités.

Le préfet des Pyrénées-Atlantiques engage chacun à être très vigilant et à respecter les consignes de sécurité: limiter ses déplacements, limiter sa vitesse sur route et autoroute, en particulier si vous conduisez un véhicule ou attelage sensible aux effets du vent, éviter de se promener dans les forêts où les branches et les arbres

« En ville, soyez vigilants face aux chutes possibles d’objets divers, rappelle la préfecture. N’intervenez pas sur les toitures et ne touchez en aucun cas à des fils électriques tombés au sol. Rangez ou fixez les objets sensibles aux effets du vent ou susceptibles d’être endommagés. Installez impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments. »

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 3 Décembre 2018 - 16:44 Juste un coucher de soleil...

Samedi 6 Octobre 2018 - 23:37 Alternatiba rallie Surfrider à Biarritz


Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement