xoriburu.info
Ecosystèmes

Vigilance météo orange sur la côte basque


Lundi 6 Janvier 2014


Attention, la météo a placé la côte basque en vigilance orange cet après-midi jusqu'à demain 10 heures. Des risques de vagues-submersion sont à craindre sur le littoral et près des estuaires.




La préfecture des Pyrénées-Atlantiques a lancé un appel à la vigilance cet après-midi. « Dans un contexte de littoral déjà fragilisé, le déferlement de grosses et puissantes vagues associé à des hauteurs d’eau encore importantes entraînent un phénomène « vagues-submersion » remarquable et nécessitent une vigilance toute particulière. »

Le phénomène de vagues-submersion

La tempête sur l’Atlantique se décale vers le nord-est, elle est prévue à l’ouest de l’Irlande lundi, elle génère une longue houle d’ouest qui es arrivé sur le littoral atlantique lundi après-midi. Les très fortes vagues d’ouest auront culminé au moment de la marée haute du soir (20-21h). « Cette longue et puissante houle d’ouest peut occasionner des dégâts sur le littoral fragilisé. Avec un coefficient de marée encore élevé, 82 lundi soir, le niveau de la mer est élevé. La conjugaison de cette marée et de très hautes vagues qui balayeront tout le littoral atlantique risque d’engendrer, surtout au moment de la pleine mer, des submersions importantes sur certaines parties du département. »

Les très fortes vagues prévues au large auront des conséquences au niveau du rivage :
- fortes vagues déferlant sur le littoral,
- élévation temporaire du niveau de la mer à la pleine mer, susceptible localement de provoquer des envahissements côtiers,
- des submersions importantes sont à craindre aux abords des estuaires en période de marée haute.
Outre les conséquences directes liées à la percussion des vagues et à la montée des eaux, le phénomène pourra aussi contrarier l’écoulement des cours d’eau vers la mer, qu’il s’agisse de rivières ou de simples courants. Des débordements sont donc à craindre à leur voisinage.

Les précautions à prendre

La préfecture invite donc chacun à éviter de circuler en bord de mer à pied ou en voiture. « Si nécessaire, circulez avec précautionen limitant votre vitesse et ne vous engagez pas sur les routes exposées à la houle ou déjà inondées.

Habitants du bord de mer : fermez les portes, fenêtres et volets en front de mer. Protégez vos biens susceptibles d’être inondés ou emportés. Prévoyez des vivres et du matériel de secours. Surveillez la montée des eaux et tenez-vous informé auprès des autorités.

Plaisanciers : Ne prenez pas la mer. Ne pratiquez pas de sport aquatique. Avant l’épisode, vérifier l’amarrage de votre navire et l’arrimage du matériel à bord. Ne laisser rien à bord qui pourrait provoquer un sur accident.

Professionnels de la mer : Evitez de prendre la mer. Soyez prudent si vous devez sortir. A bord, portez vos équipements de sécurité (gilets…). »

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2018 - 14:59 Biarritz aime la glisse, même sous la neige

Mercredi 21 Février 2018 - 17:16 Après les pluies, le soleil


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement