xoriburu.info
Ecosystèmes

Une prochaine marée noire?


Vendredi 16 Décembre 2011


A deux heures ce matin, un cargo, le TK Bremen s’est échoué sur la côte bretonne, à deux kilomètres au sud de l’embouchure de la ria d’Etel. Il avait déjà alerté le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage, le Cross d'Etel parce qu’il dérivait. Le Cross a envoyé un hélicoptère pour porter secours aux 19 hommes d’équipage. La marée noire a alors commencé sur le rivage. Sur la côte basque, Hegalaldia est en alerte.




Si la marée noire venait à prendre le large, les oiseaux de haute mer pourraient être aussi touchés
Si la marée noire venait à prendre le large, les oiseaux de haute mer pourraient être aussi touchés
« Une fuite s'est déclarée sur l'une des soutes de combustible de propulsion provoquant un début de pollution sur la côte », a expliqué dans un communiqué la préfecture maritime de l’Atlantique. Les équipes de nettoyage ont été à pied d’œuvre dès qu’elles l’ont pu.Avec un point noir : la faune.

A la demande de la préfecture maritime, la LPO a mis en alerte son centre de sauvegarde de l’Ile Grande dans les Côtes d’Armor, spécialisé dans le démazoutage des oiseaux, la LPO Morbihan et le programme oiseaux en détresse, a aussitôt réagi l’association. Les éventuels oiseaux mazoutés par cette pollution ou affaiblis par la tempête Joachim, seront accueillis dans des centres de l’Union Française des Centres de Sauvegarde : le centre de Volée de piafs, installé à Languidic, le centre de l’Ecole Vétérinaire de Nantes, le centre LPO de l’Ile Grande

Si, un grand nombre d’oiseaux étaient touchés, ces centres s’organiseraient, en lien avec la Préfecture Maritime et la préfecture du Morbihan, pour mobiliser des moyens supplémentaires, comme les Unités Mobiles de Soins LPO (semi-remorques) équipées pour accueillir et soigner des oiseaux en détresse, dans l’urgence. »

L’association est inquiète car en décembre, cette région accueille de nombreuses espèces. Notamment des limicoles, pluvier argenté, grand gravelot, chevalier gambette... Mais aussi d'autres espèces comme des tadornes de Belon, des bernaches cravants, grèbes... Et si la marée noire venait à partir vers le large, elle pourrait toucher d’autres espèces, telles les sternes, pingouins, fous de Bassan.

Au Pays Basque, le centre de sauvegarde de la faune sauvage, Hegalaldia, suit attentivement le déroulement des opérations. L’association, par intermédiaire de Stéphan Maury, a été mandatée par l'UFCS pour la coordination national en cas de complication en Bretagne. Stephan Maury avait déjà affronté la marée noire du Prestige, un centre de soins installée au musée de la mer de Biarritz.

« Dans les jours a venir, il y aura surement des oiseaux qui vont venir s'échouer sur les plages soit par épuisement ou suite a un passage dans des hydrocarbures, prévient le centre d’Ustaritz. Car, il y a de grande chance que des navires profitent des mauvaises conditions météo pour dégazer en mer. Si vous allez prospecter sur les plages, merci de nous prévenir en cas de découverte d'oiseaux. »

Hegalaldia préconise, en cas de découverte d'un oiseau marin en difficulté, d’attraper l'oiseau avec une serviette ou couverture. L’oiseau dans sa panique peut vous frapper de son bec ! Mettre l’animal le plus rapidement au chaud et surtout ne rien lui donner à manger ou à boire le temps que l'oiseau n'a pas été pris en charge par le centre.

Hegalaldia rappelle qu’en ces temps de fortes vagues, il est déconseillé de s’approcher du rivage.

Comment le cargo en est-il arrivé à s’échouer ? Il avait quitté le port de Lorient, dans l'après-midi, pour mouiller au nord de l'île de Groix en attente d'améliorations des conditions météorologiques et reprendre sa route vers l'Angleterre. Ayant de grosses difficultés à tenir son mouillage il a tenté d'en rejoindre un autre plus abrité et commence à dériver, selon la préfecture maritime.

La LPO « s’étonne qu’on ait laissé sortir d’un port en pleine tempête un cargo de 109 mètres pour se mettre au mouillage. Elle restera vigilante et se réserve la possibilité de se porter partie civile s’il s’avère qu’une faute grave a été commise mettant en danger un équipage de 19 personnes, la vie des sauveteurs et risquant une grave pollution des milieux naturels. » Pollution à suivre donc.

Pour regarder quelques photos, le site de la préfecture maritime, cliquez ici

Virginie Bhat


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Abandons : We are the champions

Les années passent et rien ne change : les abandons de chiens, chats, lapins... flirtent toujours les 100 000. La fondation 30 millions d'amis repart en campagne cet été dans une vidéo marquée par la célèbre chanson de Queen, We are the champions.

21/06/2019





Partager votre site


La puce à l'oreille
12/07/2019

Isolation à 1 euro, c'est peut-être l'anarque

Isoler son logement pour un euro ? C'est l'un des mirages que proposent des sociétés de démarchage téléphonique. Attention à l'arnaque prévient le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques en des termes plus jolis. Et ces sociétés n'hésitent pas à se dire mandatées par le Département... « Face à ces pratiques commerciales trompeuses, voire agressives, le Département invite ainsi les propriétaires à prendre le temps avant de s’engager ou de signer des contrats. Certaines isolations employées sont loin d’être efficaces et peuvent s’avérer dangereuses pour vous et votre logement. » Mieux vaut contacter la Mission Habitat du Conseil pour toute information et conseil au 05.59.11.44.23 ou les Espaces Info Energie Béarn (05.59.14.60.64) et Pays Basque (05.59.46.31.60).


On marche sur la tête !

La recherche agro-alimentaire n'a pas renoncé aux vaches à hublot

Ce sont encore des images choc que l'association L214 Ethique et Animaux a dévoilées ce matin. Vaches, le corps perforé, veaux enfermés dans des box exigus, poulets trop gros pour marcher... Cette fois-ci, la caméra plonge dans les excès d'un centre de recherche nutritionnelle pour l'élevage.



Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement