xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Un coup de fusil fauche Haka dans les Landes


Mercredi 25 Février 2015


Haka a peut-être vu son agresseur. Mais Haka ne parlera pas. Le jack russel qui allait sur ses trois ans est mort. Abattu d'un coup de fusil à Saint Martin de Hinx dans les Landes. Sa maîtresse a déposé une plainte auprès de la gendarmerie. Elle témoigne.




« Il était environ 15h30 15h45 quand j'ai entendu deux énormes coups de feu. Pas loin de là. J'ai aussitôt rappelé mon chien ; pensant à des chasseurs, je ne voulais pas qu'il puisse les suivre » témoigne aujourd'hui Margot Callewarere. Mais Haka ne répond pas. Sa maîtresse se précipite alors chez la voisine la plus proche. Cette dernière a elle aussi un petit chien avec qui Haka joue souvent.

Aujourd'hui nous avons peur pour nos chevaux

"Haka n'avait pas trois ans. Nous avions encore plus de dix ans à vivre ensemble." ©D.R.
"Haka n'avait pas trois ans. Nous avions encore plus de dix ans à vivre ensemble." ©D.R.
Ce mercredi 18 février devait être une journée ordinaire. Margot comme chaque jour s'était rendue à l'écurie où son cheval est en pension à Saint Martin de Hinx. Elle allait y passer l'après-midi accompagnée de son jack russel. « Haka s'éloignait mais jamais très loin. Ni très longtemps. Il allait chez la voisine. Puis il revenait. »

Mais cet après-midi là, point de Haka chez la voisine. Les deux femmes vont alors partir à sa recherche un peu plus bas sur une petite route qui se termine en cul de sac. Et là c'est le choc : Haka gît dans le fossé. Margot le prend dans ses bras où il rend son dernier souffle. « Je pensais qu'il avait été renversé par une voiture, poursuit la jeune femme. Mais de retour à la pension, nous avons remarqué deux petits trous dans son corps plein de sang. J'ai embarqué mon chien chez un vétérinaire qui m'a certifié qu'il avait des impacts de plomb partout. » Margot ira déposer plainte auprès de la gendarmerie de St Vincent de Tyrosse.

Que s'est-il donc passé sur cette petite route landaise ? A-t-on délibérément tiré sur Haka ? Un accident ? « La veille, le mardi 17 février, Haka est revenu de sa petite ballade souillé de nourriture. Je suis allée vérifier qu'aucune poubelle ouverte ne trainaît. Il n'y en avait pas. J'ai demandé à la voisine si Haka n'avait fait aucune bêtise chez elle. Mais non. Je ne suis pas allée plus loin dans le voisinage. »

En attendant que la gendarmerie fasse son enquête, Margot Callewaere n'est pas restée les mains dans les poches : elle veut se battre pour son chien. Elle a alerté quelques associations. « Nous soutiendrons son action » commente Daniel Raposo, délégué de la fondation Brigitte Bardot dans les Pyrénées-Atlantiques. Margot a créé une pétition sur la toile pour que cette affaire ne soit pas prise à la légère. Une pétition qui a déjà réuni plus de 1500 signatures. Et parmi les messages de soutien, certains émanent de propriétaires d'autres régions qui ont vécu la même souffrance, leur animal de compagnie abattu d'un coup de fusil. « Il ne faut pas que cela se reproduise. On a quand même tiré à moins de cent cinquante mètres des maisons ! »

« Aujourd'hui nous avons peur pour nos chevaux. Nous les avons même changés de pré pour qu'ils y soient plus à l'abri. Haka, c'était plus que mon chien. C'était un peu mon enfant. Il n'avait pas encore trois ans. Nous avions encore plus de dix bonnes années à vivre ensemble. »

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >


1.Posté par Caro le 25/02/2015 19:01 (depuis mobile)
Bon courage Margot
Beaucoup de gens te soutiennent

2.Posté par Pichardie le 25/02/2015 20:17 (depuis mobile)
On te soutiendras dans cette dure épreuve gros bisous ma belle ! Soit forte ! Il va pas s'en tirer comme sa !

3.Posté par Andasmas le 26/02/2015 23:50 (depuis mobile)
Bon courage nous te soutenons !!!

4.Posté par Laura Standish le 01/03/2015 19:24

Nouveau commentaire :
Twitter


Diapo à la Une

Zoom

Le littoral basque voit rouge

Les orages ont renvoyé aux oubliettes l'alerte canicule sur le Pays Basque et donné un coup de balai aux mauvaises particules de nos cieux. Conséquences : la qualité de l'air vire au vert et l'océan voit rouge sur la côte.

26/07/2019




Partager votre site


La côte basque en images

On marche sur la tête !

Le coq n'était pas en pâte

On aurait bien aimé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info relayée par les média locaux vendredi ne serait ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour en arracher la tête... lors d'un repas de fêtes. Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, réprésentant de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.



La puce à l'oreille
11/08/2019

Article n°1314

On aurait bien ailé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info reprise par les média locaux n'est ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour le décapiter... Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, référent de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.


Recherche


Inscription à la newsletter

Téléchargement