xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Un chien dans la neige


Dimanche 11 Décembre 2011


La neige sur les Pyrénées, côté Atlantique ? Ca, c’était l’an dernier ! Le 2 décembre 2010 en fait. Même la Rhune à quelques kilomètres de la côte basque s’était vêtue d’un manteau blanc. Cette année, de neige, les stations basques et béarnaises en rêvent. Gourette, Iraty, La Pierre Saint Martin… toutes scrutent le ciel. La montagne ne scintille de blanc qu’à plus de 2300 mètres. Pas un chat sur les pistes : elles sont fermées. La semaine prochaine peut-être… votre chien happera des flocons. Attention, il faut un tant soit peu l’y préparer.




Les Pyrénées Atlantiques attendent la neige qui les ensevelissait en 2010 ©xoriburu/V.B
Les Pyrénées Atlantiques attendent la neige qui les ensevelissait en 2010 ©xoriburu/V.B
Les vacances de Noël approchent et de nombreuses familles fileront vers les montagnes dans une semaine. Bonnet en main, non pardon, plutôt sur la tête, bâtons par contre bien en mains et skis aux pieds, elles dévaleront les pistes… si elles sont enfin ouvertes. Et votre chien pendant ce temps-là ? S'il vous accompagne pendant vos vacances, il devra se contenter d’admirer vos prouesses en ski de descente. Les stations interdisent les animaux de compagnie sur leurs domaines alpins. Question de sécurité évidemment. Ainsi, Les chiens sont interdits sur le domaine skiable alpin et l'Espace nordique de La Pierre Saint Martin, précise-t-on à la station. De même à Gourette.

Mais d’autres disciplines vous appellent, vous et votre chien. Plus calmes peut-être. Moins sensationnelles sans doute. Mais tout aussi amusantes. Presque toutes les stations aujourd’hui ont aménagé des pistes de ski de fond ou de raquettes. Et certaines ouvrent grand ces sentiers aux pattes canines. Ainsi à Artouste, en ce qui concerne les domaines de ski de fond et raquette, seuls les sites situés dans le Parc National des Pyrénées sont interdits d'accès à nos amis les chiens. Si à Iraty, le domaine skiable reste fermé aux animaux de compagnie, par contre, les pistes de raquettes leur sont accessibles.

Votre chien passe du canapé au marathon enneigé ? Entraînez-le.

Attention ; ces activités sportives demandent une condition physique adéquate. Tous les chiens ne sont pas aptes à les pratiquer. Mieux vaut y être entrainé ! Votre chien… et vous.

Et les balades à pied et à patte ? Grandioses, les paysages et le silence de la montagne, le crissement des bottes fourrées et des coussinets étouffé par la neige… Emouvants, ces sauts de mouton du compagnon animal dans la poudreuse. A La Pierre Saint Martin, les propriétaires de chiens peuvent aller se promener vers le Refuge qui se trouve à droite de la station, hors du domaine skiable. Pas question pour autant de s’y perdre : votre chien n’a pas l’habitude de ces nouvelles conditions climatiques.

Le poil protège votre chien du froid, mais il peut prendre l'eau  ! ©xoriburu/V.B
Le poil protège votre chien du froid, mais il peut prendre l'eau  ! ©xoriburu/V.B
Lui faudra-t-il un manteau, lui qui a le poil court ? Parviendra-t-elle à courir deux heures à vos côtés, haletant dans l’air givré, elle qui foule souvent le sable ou le pavé de la rue ? Et ses yeux ? Supporteront-ils la réverbération neigeuse ? Vous portez bien des lunettes noires pour protéger les vôtres.
Chaque chien est un cas. Est-il genre chihuahua ou patou ? Son âge, la densité et l’épaisseur de son poil, son poids, sa taille, son état de santé… Autant de facteurs physiques dont vous devrez tenir compte avant de vous lancer, de le lancer sur les pentes enneigées.

Le chiot et le vieux chien n’ont certainement pas la même résistance aux basses températures que leurs congénères en pleine force de l'âge. L’animal maigrelet ou court sur pattes risque bien de trembler de froid avant ses grands ou corpulents copains.


Attention aux coussinets de votre chien

Essuyez votre mascotte dès que vous rentrez de balade : la neige mouille aussi sûrement son poil que la pluie. Attachez-vous à retirer le givre entre ses coussinets. Voilà qui lui évitera gerçures ou autres blessures. N’oubliez pas que le sel de déneigement jeté sur les routes est irritant. Rincez donc ses pattes en rentrant de balade pour les débarrasser de cette substance. On pourra même conseiller à certains propriétaires de tanner les coussinets de leur compagnon, avec des produits naturels. Demandez conseil auprès des professionnels.

Les vacances avec votre compagnon animal ne doivent pas devenir un casse-tête chinois. Il suffit simplement de les préparer. Un entretien avec le vétérinaire si besoin est aplanit les doutes. Un seul conseil : ne le poussez pas à bout. Au bout de ses limites. Et le séjour deviendra un joli et pétillant souvenir. Regarder un chien courir dans la neige… Que du bonheur !

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

1 031 773 signatures contre les cages à poules

Une initiative citoyenne européenne lancée contre les cages en élevage a mobilisé jusqu'à ce jour plus d'un million de personnes. De quoi bientôt saisir l'Union européenne pour lui demander d'y mettre fin. Le Brexit menaçant, le Royaume Uni en a été écarté.

04/06/2019





Partager votre site



Recherche

La côte basque en images

La puce à l'oreille
30/05/2019

Coup de filet chez les pilleurs d'oiseaux

Les agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage ont réalisé un joli coup de filet les 2 et 4 avril derniers dans le Nord : 21 verdiers d'Europe, 18 chardonnerets élégants, 12 linottes mélodieuses 10 sizerins flammés, 20 tarins des aulnes, 23 pinsons des arbres, 3 pinsons du Nord et 4 moineaux domestiques. Les 112 passereaux sauvages avaient été placés sous les barreaux par des particuliers peu scrupuleux qui n'avaient rien trouvé mieux que se servir chez dame Nature pour satisfaire leur soif d'euros. Ces oiseaux sont de fait le sujet d'un trafic bien organisé qui ira les exhiber dans des concours de chant ou de beauté « qui se déroulent principalement en Belgique. Les oiseaux, même ceux nés et élevés en captivité - dont la réglementation est plus souple - se reproduisent très mal. Le taux de survie est médiocre : au maximum 4 à 5 ans. D’où un turn over important. Les oiseaux sauvages capturés en nature alimentent toute la filière », explique l'ONCFS. Le trafic est juteux : 70 euros pour un chardonneret capturé dans son milieu. Le collectionneur doublera, voire triplera, la mise pour l'oiseau blanchi, avec une fausse bague homologuée. « Certains croisements permettent d’obtenir des spécimens très recherchés pour la qualité de leur chant ou pour leurs mutations. Les oiseaux « mutés » sont revendus entre 400 et 600 euros pièce pour les mutations courantes, et jusqu'à 1000 euros pour les plus rares. » Et pendant ce temps, les populations déclinent, de 40 % au plan national pour le chardonneret, de 80 % pour les effectifs nicheurs de la linotte mélodieuse en Nord Pas-de-Calais sur la période 1995 à 2014.



On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Téléchargement