xoriburu.info
Les animaux entre ciel et terres sauvages

Sare ouvre le bal des chauves-souris


Vendredi 26 Juillet 2013


Plonger en pleine obscurité dans le monde des chauves-souris. C'est ce que proposent aujourd'hui les Grottes de Sare dans le cadre de la Nuit internationale de la chauve souris.




©Grottes de Sare
©Grottes de Sare
Souvent au détour d’un réverbère, alors que la nuit est tombée sur la petite ville de la côte basque, une silhouette furtive fend les airs. Elle tourne et tournoie dans l’obscurité que le halo lumineux ne parvient pas à chasser. L’être de la nuit va-t-elle se prendre dans les cheveux comme le pensaient les plus anciens ?

Que nenni, la chauve-souris, puisque c’est d’elle dont il s’agit, ne s’accroche pas dans la chevelure des femmes pour les emmener on ne sait où. En enfer peut-être ! La chauve-souris n’est pas aveugle : elle voit avec ses yeux et ... se oreilles. Car parmi ces espèces de la nuit, nombreuses sont celles qui s’orientent et chassent à l’aide de l’écholocalisation. Un système comparable au sonar.

Les grottes de Sare célèbrent la Nuit internationale de la chauve-souris

Sare ouvre le bal des chauves-souris
Malfaisantes les chauves-souris ? Les apriori ont la vie dure. Et les chauves-souris encore la vie menacée. Car si certaines menaces ont reculé, comme l’utilisation des pesticides les plus toxiques, d’autres voient le jour : pollution lumineuse, éoliennes... Et c’est pour lutter pour leur survie que depuis dix-sept ans une quarantaine de pays participent à la Nuit internationale de la chauve-souris. Une manifestation coordonnée par Eurobats, secrétariat de l’accord européen relatif à la protection des chiroptères.

Cette année, cette nuit tombe officiellement les 24 et 25 août. Deux nuits pendant lesquelles des centaines de manifestations sont organisées pour sensibiliser le public à ces précieux auxiliaires de la biodiversité.

Au Pays Basque, ce sont les grottes de Sare qui cet été ouvrent le bal. Appelées aussi Lezea, ces grottes abritent treize des trente-quatre espèces de chauves-souris que la France accueille sur son territoire métropolitain. Un site référencé comme habitat d’intérêt international pour ses chiroptères. Il est suivi par le Cen, Conservatoire des Espaces Naturels d’Aquitaine et le GCA, Groupe Chiroptère Aquitaine)

C’est dans ce cadre que ce soir Tangi Le Moal du Cen animera une sortie à leur découverte. Dès 20 heures, le public pourra observer des chauves-souris à l'entrée de la grotte, visualiser un film et un diaporama leur étant dédié et découvrir les travaux consacrés aux chauves-souris cavernicoles à Sare.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Avril 2016 - 17:07 Des hirondelles survolent le lac Mouriscot


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

1 031 773 signatures contre les cages à poules

Une initiative citoyenne européenne lancée contre les cages en élevage a mobilisé jusqu'à ce jour plus d'un million de personnes. De quoi bientôt saisir l'Union européenne pour lui demander d'y mettre fin. Le Brexit menaçant, le Royaume Uni en a été écarté.

04/06/2019





Partager votre site



Recherche

La côte basque en images

La puce à l'oreille
30/05/2019

Coup de filet chez les pilleurs d'oiseaux

Les agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage ont réalisé un joli coup de filet les 2 et 4 avril derniers dans le Nord : 21 verdiers d'Europe, 18 chardonnerets élégants, 12 linottes mélodieuses 10 sizerins flammés, 20 tarins des aulnes, 23 pinsons des arbres, 3 pinsons du Nord et 4 moineaux domestiques. Les 112 passereaux sauvages avaient été placés sous les barreaux par des particuliers peu scrupuleux qui n'avaient rien trouvé mieux que se servir chez dame Nature pour satisfaire leur soif d'euros. Ces oiseaux sont de fait le sujet d'un trafic bien organisé qui ira les exhiber dans des concours de chant ou de beauté « qui se déroulent principalement en Belgique. Les oiseaux, même ceux nés et élevés en captivité - dont la réglementation est plus souple - se reproduisent très mal. Le taux de survie est médiocre : au maximum 4 à 5 ans. D’où un turn over important. Les oiseaux sauvages capturés en nature alimentent toute la filière », explique l'ONCFS. Le trafic est juteux : 70 euros pour un chardonneret capturé dans son milieu. Le collectionneur doublera, voire triplera, la mise pour l'oiseau blanchi, avec une fausse bague homologuée. « Certains croisements permettent d’obtenir des spécimens très recherchés pour la qualité de leur chant ou pour leurs mutations. Les oiseaux « mutés » sont revendus entre 400 et 600 euros pièce pour les mutations courantes, et jusqu'à 1000 euros pour les plus rares. » Et pendant ce temps, les populations déclinent, de 40 % au plan national pour le chardonneret, de 80 % pour les effectifs nicheurs de la linotte mélodieuse en Nord Pas-de-Calais sur la période 1995 à 2014.



On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Téléchargement