xoriburu.info
Sports

Rhune d'Euskadi, mort d’une championne basque


Mardi 3 Juin 2014


Rhune d'Euskadi, jument de 9 ans née à Bidart, est morte dans un accident de van alors qu'elle rentrait d'une épreuve de Coupe des Nations à Lisbonne.




Rhune d'Euskadi portait fièrement les couleurs de son pays lors des compétitions
Rhune d'Euskadi portait fièrement les couleurs de son pays lors des compétitions
L’élevage d’Euskadi, à Bidart, est en deuil. Son meilleur espoir, la jument Rhune d’Euskadi a péri dans un accident de la route lundi soir près de Dax, à Mees, sur la quatre voies. Deux autres chevaux de concours ont également laissé la vie dans ce terrible choc, qui a entraîné un long blocage de cette voie très passante. Les deux jeunes femmes et l’enfant qui se trouvaient à bord du van qui s’est échoué dans un fossé sont indemnes. L’un des chevaux a été tué sur le coup, les deux autres ont dû être euthanasiés

Marc Hiriart-Durruty a monté un élevage « maison », où la dynastie d’Euskadi est maitresse

Des années de travail et d’espoir se sont envolées avec la mort de cette jument de concours hippique âgée de neuf ans, promise à un avenir glorieux. Car neuf ans c’est justement l’âge où un cheval de sport équestre commence à donner sa plaine mesure. Avec peu de moyens et des amitiés solides dans le monde du sport (Dominique Bentejac, Olivier et Marie Robert, Eduardo Blanco), Marc Hiriart-Durruty, dynamique trentenaire passionné, a monté un élevage « maison », où la dynastie d’Euskadi (Native, Rhune, Quel amour ou Symphonie) règne en maître.

Peu à peu, ces « selle français » portant les couleurs basques ont gravi la hiérarchie dans la catégorie de jeunes, puis chez les grands, en France comme à l’étranger et même dans des concours de niveau mondial comme Fontainebleau. Au fil des ans, il est apparu que Rhune d’Euskadi, régulièrement pilotée par Marie Robert, serait le meilleur espoir de la famille et pourrait même viser sans crainte les jeux olympiques.

Lundi soir, le van qui s’est renversé revenait de Lisbonne où Rhune d’Euskadi avait gagné une épreuve de coupe des nations avec l’équipe de France. Dans la cabine avaient pris place sa cavalière Marie Robert et son groom. Par chance, ni l’une ni l’autre n’ont été physiquement atteintes, mais leur moral en a pris un sacré coup.

Daniel de Luz


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Janvier 2015 - 17:43 Coup de pub mal placé

Mardi 2 Décembre 2014 - 18:16 Trafic de chevaux : coupable !


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement