xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Refuges : Soyez du bon côté !


Mercredi 12 Juin 2013


L’été et ses vacances se profilent... La plage, la montagne... ou simplement la maison. Les chiens et les chats familiers vont profiter de bons moments avec leurs familles. Tous ? Cet été encore, 60 000 d’entre eux pourraient être abandonnés et recueillis dans les refuges. La fondation 30 millions d’amis lance sa campagne estivale pour eux.




©Fondation 30 millions d'amis
©Fondation 30 millions d'amis
« Certains les abandonnent, d'autres les recueillent. Soyez du bon côté ! » Du côté des refuges qui recueillent près de 60 000 animaux de compagnie abandonnés alors que les familles sont en vacances. Chez elles ou ailleurs. Cet été la fondation 30 millions d’amis a décidé d’axer sa campagne d’affichage autour de ces structures qui sauvent chiens, chats, lapins...

Car sans refuge, ce serait l’errance de cohortes canines ou félines dans les rues. Sans refuges, ce serait finalement la mort programmée des animaux. C’est bien ce qui se passe dans les pays dont le territoire n’est pas émaillé de tels établissements.

« D'un côté il y a les irresponsables qui, en abandonnant leurs animaux, leur infligent un destin cruel, de l'autre, ceux qui recueillent ces chiens et ces chats traumatisés et que nous devons soutenir » explique Reha Hutin, présidente de l’ong.

Les refuges sont tous gérés par des associations de protection animale. Et leurs activités sont soumises à des obligations légales. Si leurs actions s'appuient sur le bon cœur de leurs bénévoles, elles nécessitent d'autres ressources, sonnantes et trébuchantes. L'argent est aussi le nerf de leur guerre.

Hébergement, nourriture, identification, vaccinations, autres soins vétérinaires, le sauvetage de ces 60 000 animaux abandonnés l'été a un coût. La fondation 30 000 amis apporte chaque année son soutien financier à plus de 300 structures en France. 58% de cette aide intervient pour les frais vétérinaires, 36% pour la nourriture et 6% pour des travaux.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement