xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Quatre animaux sauvés de l'enfer à Lons


Vendredi 19 Septembre 2014


C'est l'enfer que découvrent mercredi Daniel Raposo de la fondation Brigitte Bardot et Valérie de l'Adap 64. Un âne, un cheval et deux mâtins espagnols survivent dans des conditions déplorables à Lons dans le Béarn. Intervention.




La chaine enroulée autour du levier de vitesse, la chienne est restée coincée dans l'épave ©Fondation Brigitte Bardot
La chaine enroulée autour du levier de vitesse, la chienne est restée coincée dans l'épave ©Fondation Brigitte Bardot
Beaucoup de récipients sur le terrain. Mais tous étaient vides. Les animaux n'avaient tout simplement pas d'eau ! C'est une découverte bien triste que font mercredi Daniel Raposo, délégué départemental de la fondation Brigitte Bardot et Valérie de l'Association paloise de protection animale, l'Adap 64. Sur un terrain vague d'une zone industrielle de Lons, deux équidés et deux chiens vivent dans des conditions déplorables.

La chienne est coincée dans une épave automobile

« Si l'âne ne semblait pas trop mal physiquement, le cheval était attaché très court. Des branchages empêtrés dans la corde qui pouvaient le blesser. Ni l'un ni l'autre n'avaient à boire ou à manger. A part des ronces ! Et lorsque nous avons donné un seau d'eau au cheval il a bu 25 litres en moins de quelques minutes. Complètement assoiffé. Mais le pire c'était les chiens » explique Daniel Raposo.

Le chien et la chienne à l'attache l'un et l'autre. Maigres. La femelle est coincée dans l'épave d'une voiture. Elle a enroulé sa chaîne autour du levier de vitesse. Une blessure à la tête. Le propriétaire absent, ni une ni deux, Daniel Raposo alerte la police de ce qui se passe.

Les forces de l'ordre entendent l'urgence de l'appel et se rendent sur les lieux. Un officier de police judiciaire présent, Daniel Raposo demande que les animaux puissent être saisis afin de leur porter secours et les mettre à l'abri. Le magistrat contacté, il autorise la saisie des quatre animaux et les confie temporairement aux associations.

La fondation Brigitte Bardot et l'Adap 64 portent plainte

Reste à leur trouver un accueil et un véhicule pour les y amener. Après de nombreux coups de fil, les protecteurs les trouvent. Les animaux ont bien sûr été examinés par un vétérinaire. Les deux chiens sont des mâtins espagnols. « Le mâle a un poids inférieur de 30 kilos, la femelle blessée à la tête de 25 kilos par rapport à leurs congénères du même âge ! s'indigne Daniel Raposo. Ils sont couverts de gale. »

L'âne, le cheval et le couple canin soignés sont en train de récupérer des forces. Le chien et la chienne mangent comme quatre. Le mâle couve le femelle de coups de langue. « Nous porterons plainte vendredi, certificat vétérinaire et photos à l'appui, annonce Daniel Raposo. La fondation Brigitte Bardot et aussi l'Adap 64. »

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >


1.Posté par lapce le 19/09/2014 11:30
bonjour,
bravo pour le sauvetage des ces 4 animaux!!!
je serai prête à adopter ce cheval, lui donner une vie paisible dans des pâtures en chalosse.
pouvez vous m'en dire davantage sur ce cheval? est il craintif?

je suis disponible au 06/49/88/00/62

christelle

Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

1 031 773 signatures contre les cages à poules

Une initiative citoyenne européenne lancée contre les cages en élevage a mobilisé jusqu'à ce jour plus d'un million de personnes. De quoi bientôt saisir l'Union européenne pour lui demander d'y mettre fin. Le Brexit menaçant, le Royaume Uni en a été écarté.

04/06/2019





Partager votre site



Recherche

La côte basque en images

La puce à l'oreille
30/05/2019

Coup de filet chez les pilleurs d'oiseaux

Les agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage ont réalisé un joli coup de filet les 2 et 4 avril derniers dans le Nord : 21 verdiers d'Europe, 18 chardonnerets élégants, 12 linottes mélodieuses 10 sizerins flammés, 20 tarins des aulnes, 23 pinsons des arbres, 3 pinsons du Nord et 4 moineaux domestiques. Les 112 passereaux sauvages avaient été placés sous les barreaux par des particuliers peu scrupuleux qui n'avaient rien trouvé mieux que se servir chez dame Nature pour satisfaire leur soif d'euros. Ces oiseaux sont de fait le sujet d'un trafic bien organisé qui ira les exhiber dans des concours de chant ou de beauté « qui se déroulent principalement en Belgique. Les oiseaux, même ceux nés et élevés en captivité - dont la réglementation est plus souple - se reproduisent très mal. Le taux de survie est médiocre : au maximum 4 à 5 ans. D’où un turn over important. Les oiseaux sauvages capturés en nature alimentent toute la filière », explique l'ONCFS. Le trafic est juteux : 70 euros pour un chardonneret capturé dans son milieu. Le collectionneur doublera, voire triplera, la mise pour l'oiseau blanchi, avec une fausse bague homologuée. « Certains croisements permettent d’obtenir des spécimens très recherchés pour la qualité de leur chant ou pour leurs mutations. Les oiseaux « mutés » sont revendus entre 400 et 600 euros pièce pour les mutations courantes, et jusqu'à 1000 euros pour les plus rares. » Et pendant ce temps, les populations déclinent, de 40 % au plan national pour le chardonneret, de 80 % pour les effectifs nicheurs de la linotte mélodieuse en Nord Pas-de-Calais sur la période 1995 à 2014.



On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Téléchargement