xoriburu.info
Les animaux entre ciel et terres sauvages

Quand on paie le prix fort pour des squelettes de dinosaures


Mardi 5 Octobre 2010


Des os et de fossiles préhistoriques vendus aux enchères ont attisé tous les appétits. C'est le pari tenu par Sotheby's aujourd'hui à Paris. Les ventes ont généré plus de 2,8 millions d'euros.




Sotheby's a organisé une bien curieuse vente aux enchères aujourd'hui. Placée sous le thème "L'histoire naturelle", elle a offert aux amateurs l'opportunité d'acquérir des squelettes de dinosaures et d'autres animaux préhistoriques.

Le clou du spectacle a été un squelette d'allosaure, long de plus de 10 mètres. Certes incomplet - il manque 30% des os - le prédateur qui vivait pendant le Jurassique supérieur, a crevé tous les plafonds. Il a été acheté pour 1,3 million d'euros, soit deux fois plus que son estimation ! C'est un collectionneur européen qui a ainsi surenchéri. Il a souhaité rester dans l'anonymat. Il faut avoir de la place chez soi pour accueillir un tel animal... L'animal avait été trouvé sur un terrain privé aux Etats-Unis.

Sotheby's a fait recette. Un second dinosaure, cette fois-ci marin, un plésionaure a atteint plus de 450 000 euros. Il y avait des os ou des fossiles pour toutes les bourses. Les collectionneurs les moins fortunés ont pu se précipiter sur des fossiles de crabes ou de trilobites, des arthropodes marins, pour quelques milliers d'euros. Des antiquités animales puisqu'ils ont vécu il y a plus de 250 millions d'années.

Si la plupart de ces pièces vont rester dans des sphères privées, l'une, un rhinocéros laineux adjugé à près de 97 000 euros, va finir à l'Insttitut de paléontologie humaine. Son acquéreur a souhaité lui en faire cadeau...

Les os et les fossiles préhistoriques ont généré plus de 2,8 millions d'euros.

Ester Gran


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 11 Juillet 2019 - 16:09 La huppe fasciée en goguette à Bibi


Nouveau commentaire :
Twitter


Diapo à la Une

Zoom

Le littoral basque voit rouge

Les orages ont renvoyé aux oubliettes l'alerte canicule sur le Pays Basque et donné un coup de balai aux mauvaises particules de nos cieux. Conséquences : la qualité de l'air vire au vert et l'océan voit rouge sur la côte.

26/07/2019




Partager votre site


On marche sur la tête !

Le coq n'était pas en pâte

On aurait bien aimé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info relayée par les média locaux vendredi ne serait ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour en arracher la tête... lors d'un repas de fêtes. Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, réprésentant de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.



La puce à l'oreille
11/08/2019

Article n°1314

On aurait bien ailé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info reprise par les média locaux n'est ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour le décapiter... Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, référent de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.


Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement