xoriburu.info
Zooms

Quand les magots errent dans les rues du nord de la France


Mardi 28 Avril 2015


Le climat se réchauffe mais pas au point de voir les animaux sauvages d'Afrique gagner l'Europe. Or coup sur coup deux magots ont été trouvés errant dans les rues de Sevran et de Caudebec-lès-Elbœuf la semaine dernière. Ils ont été confiés à la fondation 30 Millions d'amis.




Le réchauffement climatique avance à grand pas ; pour autant la Normandie n'est pas encore baignée par un climat africain. Aussi observer se promener un singe magot dans les rues de Caudebec-lès-Elbœuf pouvait bien paraître surprenant. Le 23 avril dernier, les riverains du quartier n'ont donc pas manqué d'alerter les autorités de la ville quand ils ont aperçu l'animal exotique. L'agent d'astreinte est parvenu à l'attraper et les services techniques municipaux l'ont pris en charge, explique aujourd'hui France 3 Haute Normandie.

Les magots ne sont pas des animaux de compagnie

Le singe, une femelle, s'appelle Easy. Elle serait âgée de 18 mois. Son Son propriétaire l'aurait abandonné car il partait en voyage aux Etats-Unis selon la fondation 30 Millions d'amis. En attendant que les autorités compétentes trouvent un lieu d'accueil à ce jeune magot, les services municipaux ont veillé sur elle.

C'est finalement la fondation 30 millions d'Amis qui l'a pris en charge hier, lundi 27 avril. Easy a été acheminée vers les Pays-Bas où le refuge européen pour primates et mammifères exotiques, la fondation AAP, l'accueillera. Le magot sera d'abord placé en quarantaine. Si le jeune singe est prêt à vivre avec les siens, il rejoindra, après une resociabilisation, un groupe de son espèce dans un lieu adapté.

Easy n'est pas partie seule pour les Pays-Bas. Car, concours de circonstances, un autre magot a été confié à la fondation. Un jeune mâle de moins d'un an a été retrouvé dans les rues de Sevran le 22 avril dernier. Bob, c'est son nom, errait dans les rues de la cité. C'est un vétérinaire de la brigade cynophile des sapeurs-pompiers de Maisons-Alfort (94) qui l'a capturé. Le singe a ensuite été amené vers l’école vétérinaire de Maisons-Alfort pour un examen. Les premières constatations n'ont rien revélé d'anormal.

Le lendemain, le propriétaire du singe s’est présenté de lui-même au commissariat. « Il aurait récemment importé le singe d’Algérie en guise de cadeau d’anniversaire pour son fils. Il risque une peine de prison ferme pour la détention de ce type d’espèce » explique la fondation qui rappelle que les deux animaux appartiennent à une espèce protégée.

Originaire d’Afrique du Nord, le magot est une espèce en voie d’extinction, protégée par la convention de Washington. Sa détention est, à ce titre, soumise à une réglementation stricte. Mais certains particuliers craquent sur les marchés d'Afrique du nord où les magots sont vendus en catimini. « Les particuliers qui achètent ou « adoptent » cet animal sans entreprendre les démarches nécessaires risquent une peine de prison ferme. »

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Juin 2019 - 16:56 Abandons : We are the champions


Zoom

Abandons : We are the champions

Les années passent et rien ne change : les abandons de chiens, chats, lapins... flirtent toujours les 100 000. La fondation 30 millions d'amis repart en campagne cet été dans une vidéo marquée par la célèbre chanson de Queen, We are the champions.

21/06/2019





Partager votre site


La puce à l'oreille
12/07/2019

Isolation à 1 euro, c'est peut-être l'anarque

Isoler son logement pour un euro ? C'est l'un des mirages que proposent des sociétés de démarchage téléphonique. Attention à l'arnaque prévient le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques en des termes plus jolis. Et ces sociétés n'hésitent pas à se dire mandatées par le Département... « Face à ces pratiques commerciales trompeuses, voire agressives, le Département invite ainsi les propriétaires à prendre le temps avant de s’engager ou de signer des contrats. Certaines isolations employées sont loin d’être efficaces et peuvent s’avérer dangereuses pour vous et votre logement. » Mieux vaut contacter la Mission Habitat du Conseil pour toute information et conseil au 05.59.11.44.23 ou les Espaces Info Energie Béarn (05.59.14.60.64) et Pays Basque (05.59.46.31.60).


On marche sur la tête !

La recherche agro-alimentaire n'a pas renoncé aux vaches à hublot

Ce sont encore des images choc que l'association L214 Ethique et Animaux a dévoilées ce matin. Vaches, le corps perforé, veaux enfermés dans des box exigus, poulets trop gros pour marcher... Cette fois-ci, la caméra plonge dans les excès d'un centre de recherche nutritionnelle pour l'élevage.



Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement