xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Protection animale : l'UE interroge ses citoyens


Mercredi 18 Août 2010


Vingt-cinq questions, une souris et une connexion Internet... L'UE a lancé en juin dernier une consultation publique afin d'évaluer sa politique sur la protection animale. Il reste douze jours pour y répondre.




Les animaux ne parlent pas. C'est aux euro-citoyens de le faire pour eux ( © Union européenne, 2010)
Les animaux ne parlent pas. C'est aux euro-citoyens de le faire pour eux ( © Union européenne, 2010)
Le 1er juin dernier, la Commission européenne a lancé une étude en ligne afin d'évaluer la politique européenne en matière de protection animale. Son objectif : analyser les actions sur ce sujet-là entre 2000 et 2008.

Animaux domestiques, de ferme, de laboratoire ou encore sauvages gardés en captivité ou soumis à un traitement sous contrôle humain. Les animaux sauvages qu'abritent nos campagnes sont-ils concernés? Pas si sûr. Toutefois, iis l'ont été quand l'Union européenne a légiféré sur certains pièges ou certaines méthodes de chasse. C'est ainsi qu'elle a pris la décision d'interdire l'importation et la commercialisation des produits issus de la chasse commerciale des phoques. Le fonds de la question était bien la souffrance d'animaux tués à coup de gourdin ou hakapiks.

Elle a confié la conduite de l'évaluation à GHK consulting Ltd et Adas UK Ldt. Le site sur lequel les internautes européens sont invités à se présenter est traduit en allemand, anglais, espagnol et français. Il propose un fonds documentaire sur ce thème précis.

Vingt-cinq questions sont proposées et certaines laissent à l'internaute la possibilité d'aller plus loin dans ses opinions. Dommage que le questionnaire ne soit qu'en anglais. Raisons budgétaires expliquent les organisateurs de l'évaluation. Pour autant, les réponses sont acceptées dans toutes les langues européennes.

La consultation sur le site www.ghkint.com/surveys/EUPAW/ ferme ses portes le 31 août prochain. Le compte à rebours a commencé pour qui s'intéresse au sujet. C'est à la fin de l'année 2010 que le premier plan d’action communautaire pour la protection et le bien-être des animaux de l'UE s'achève. Il sera temps d'en adopter un second.



Ester Gran


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement