xoriburu.info
Ecosystèmes

Prestige : Bidart se veut acteur


Mardi 19 Mars 2013


Jeudi prochain, le procès du Prestige se tiendra au palais de justice de Bayonne. Par visioconférence, les municipalités de Bidart et de St Jean de Luz seront entendues par les juges de La Corogne. Emmanuel Alzuri, maire de Bidart, demandera réparation des dégâts de la marée noire..




Nous n'y serons pas spectateurs, nous y serons acteurs, explique Emmanuel Alzuri, maire de Bidart
Nous n'y serons pas spectateurs, nous y serons acteurs, explique Emmanuel Alzuri, maire de Bidart
Jeudi, dès 9h du matin, au palais de justice de Bayonne, Emmanuel Alzuri, maire de Bidart, rejoindra son homologue luzien Peyuco Duhart pour participer par visioconférence au procès de la marée noire du Prestige qui se tient à La Corogne (Galice), depuis le mois d’octobre.

Jeudi justement est le jour programmé pour que les communes basques, qui réclament des dommages et intérêts, soient entendues. Aujourd’hui, elles ne sont plus que deux, mais elles tiennent bon, et iront jusqu’au bout pour demander réparation aux blessures faites à leur littoral par les galettes de pétrole, et tenter de faire payer l’énorme travail effectué par leurs services techniques pour réparer les dégâts

Lors du conseil municipal du 18 février, les élus de Bidart avaient voté à l’unanimité l’autorisation au maire de représenter la commune au procès, et d’exercer toutes les voies de recours, appel et cassation si nécessaire. La ville réclame très exactement 295.024,32 euros d’indemnités.

Emmanuel Alzuri poursuit le combat que d'autres ont abandonné

Emmanuel Alzuri a repris le flambeau allumé par Pierre Jaccachoury en 2003 quelques jours après la catastrophe. Le premier magistrat d’alors avait désigné le cabinet d’avocats palois Darmendrail et Santi pour défendre les intérêts de la commune. Ce sont ces mêmes juristes qui suivent le dossier depuis dix ans, sans faiblir. Emmanuel Alzuri explique pourquoi Bidart, à l’instar de Saint-Jean de Luz, poursuit un combat que d’autres ont abandonné.

« Les élus de l’époque avaient montré la voie, notre devoir est de la suivre. C’est une question d’éthique. Ensuite, l’argent qui fut dépensé pour nettoyer et réparer, ce serait bien qu’il rentre à la maison. Avec Peyuco Duhart, nous faisons attention aux finances de nos villes. Aller à La Corogne aurait été onéreux, le système de la visioconférence nous évite des frais. Mais on ne va pas au cinéma voir un film. On ne va pas être spectateurs, on va être acteurs et témoigner pour défendre nos intérêts ».

Existe-t-il un réel espoir d’obtenir un jour réparation financière. « Ce n’est pas certain évidemment, mais je répète qu’on va tout faire pour être indemnisés. Ce n’est pas une petite somme, nous avons utilisé presque 300.000 euros pour tout remettre d’aplomb, nous nous battons pour que justice nous soit rendue ».

Emmanuel Alzuri ira au bout pour exiger réparation des dégâts de la marée noire.

Daniel de Luz


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Février 2018 - 17:16 Après les pluies, le soleil


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement