xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Pas si bête

Les chiens et chats au secours de la faune sauvage


Mercredi 28 Juillet 2010


Après le golfe du Mexique, la mer Jaune... les marées noires ne cessent de grignoter les eaux du monde. Face à ces fléaux, chacun y va de son idée.




Fourrés dans des bas de nylon, les poils absorbent le pétrole (crédit : Matteroftrust.org)
Fourrés dans des bas de nylon, les poils absorbent le pétrole (crédit : Matteroftrust.org)
La solidarité animale prend parfois de curieuses voies. Voilà que les chiens et chats se portent involontairement au secours de la faune sauvage menacée par la marée noire en Louisiane.
A l’initiative de l’association américaine, www.matterofrtust.org, les salons de toilettage - et de coiffure - ont été appelés à donner tous les poils ou cheveux qu’ils coupaient.

L’idée est simple: poils - ou cheveux- fourrés dans des bas de nylon et immergés dans l’océan souillé dans des casiers à homard, serviront de serpillère. Ils absorberont quatre fois leur poids de pétrole. Puis ils seront relevés pour être acheminés vers de centres de recyclage.
L’opération est peut-être une goutte d’eau dans le golfe du Mexique. Mais elle a le mérite d’être écologique. C’est en novembre 2007 que l’idée prit corps, grandeur nature morte. Un tank coréen avait sombré dans la baie de San Francisco.

C'est ainsi qu'en juin dernier, l'ong américaine a relancé son appel. Les dons en poils et cheveux lui ont permis de lancer des opérations de pompage sur la côte avec l'aide des autorités.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement