xoriburu.info
Zooms

Ours : l’Europe épingle la France


Dimanche 16 Décembre 2012


La France va-t-elle se retrouver devant la cour de justice de l'Union européenne parce qu’elle a failli en matière de protection de l’ours des Pyrénées ? La Commission Européenne a franchi un pas sur ce chemin.




La Commission européenne vient de déclencher une « procédure d’infraction » contre la France pour « manquement à ses obligations de protection de l’ours brun des Pyrénées », obligations contenues dans la directive Habitats, a annoncé la semaine dernière la Coordination associative européenne pour l’ours, Cap-Ours.

L'aire de répartition des ours pyrénéens se réduit

Précisément, l’Europe reproche à la France le manque de protection de l’espèce et son état de conservation défavorable, car le noyau occidental, qui représente près de la moitié de l’aire de répartition, est voué à une disparition inéluctable sans renforcement. La France a donc reçu une lettre de mise en demeure, première étape du contentieux qui conduira si rien n’est fait à la saisine de la cour de justice, explique l’ONG.

Aujourd’hui, les Pyrénées abritent une vingtaine d’ours. « Mais leur aire de répartition se réduit, souligne Sabine Mataire de Ferus. Les deux mâles qui fréquentaient l’est des Pyrénées ont rejoint le noyau central du massif où sont les femelles. Côté occidental, il reste deux mâles Nere et Cannelito. Deux males ne peuvent pas assurer la pérennité de l’espèce à l’ouest du massif. En plus, cet été, Canellito s’est déplacé vers les Hautes-Pyrénées ! Cette diminution de leur habitat va à l’encontre de la directive européenne. Et la France ne prend pas les mesures nécessaires pour l’éviter. Elle a renoncé au printemps 2011 au lâcher d’une ourse en Béarn qui aurait permis à cette population occidentale de se reconstituer. En fait, depuis 2009 (1), l’Etat ignore l’ours : il n’a travaillé sur aucun plan de conservation de cette espèce.  »

La France a deux mois pour répondre à l'Union européenne

Les ong considèrent qu’elles n’ont pas cessé de tirer la sonnette d’alarme. Mais faute de réponse concrète des gouvernements successifs, elles ont décidé de porter plainte auprès de la Commission européenne il y a plus de deux ans pour défaut de protection de l’ours.

La Commission a donc pris le dossier en mains. La France a désormais deux mois pour éviter la poursuite de la procédure. « Nous espérons que l’Etat ne répondra pas par une pirouette, conclut Sabine Mataire. L’ours est l'une des espèces la plus facile à sauver. Mais encore faut-il en avoir la volonté et agir. »


(1) Le dernier plan de restauration et de conservation de l’ours (2006- 2009) est arrivé à échéance en 2009.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2015 - 16:36 Pas de tracts contre les Animaliades


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement