xoriburu.info
Coin des arts

Olentzero passe au solstice d'hiver


Dimanche 21 Décembre 2014


Une nouvelle fois, le charbonneux Olentzero est descendu de sa montagne basque pour annoncer aux villages des vallées le solstice d'hiver. Solstice d'hiver ?




Olentzero, une pipe à la main, annonce aux villageois le passage du solstice d'hiver ©V.B.
Olentzero, une pipe à la main, annonce aux villageois le passage du solstice d'hiver ©V.B.
Chaque année, Olentzero et le Père Noël se croisent dans les villes et villages du Pays Basque. L'un est aussi ténébreux que le charbon, le second aussi rubicond que le petit Chaperon Rouge. Ils se croisent sans acrimonie : les deux légendes sont attendues avec impatience par les enfants.

SI l'un et l'autre se profilent à l'entrée de l'hiver, ils ne portent pas sur leurs épaules les mêmes symboles.Olentzero vit au Pays Basque ; le Père Noël en Laponie ou au pôle Nord selon les pays. L'un est charbonnier ; le second livreur de cadeaux. Le premier voyage à pied ou à pottok, l'autre sur un traineau mené par des rennes.

Olentzero descend de la montagne basque vers les vallées pour annoncer le solstice d'hiver pour l'hémisphère nord de la terre. Et cette année, le solstice tombe cette nuit, le 22 décembre à 00h 03m 01s. Deux minutes et une seconde après que la déclinaison de Soleil est à son minimum, déclinaison = -23° 26,1'.

« C'est le jour de l'année où la durée de la nuit est maximale et la durée du jour minimale. C'est également le jour où le Soleil se lève le plus au sud-est, passe au méridien avec une hauteur minimale et se couche le plus au sud-ouest. » explique l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides sur son site Internet

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 31 Octobre 2016 - 19:36 Le Jardin public est tombé sur un os



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement