xoriburu.info
Eko-société

Lescar choisit les cirques sans animaux sauvages


Lundi 15 Février 2016


Lescar aurait-elle entendu le rugissement du lion dans sa cage. Toujours-est-il que son maire a informé Daniel Raposo, délégué départemental de la fondation Brigitte Bardot, que la ville n'accepterait plus d'animaux sauvages sur les pistes aux étoiles.




Lescar choisit les cirques sans animaux sauvages
Daniel Raposo, délégué départemental de la fondation Brigitte Bardot se félicite de la décision du maire de Lescar. En effet, « Christian Laine, a entendu la demande de la Fondation Brigitte Bardot pour qu'il n'accepte plus de cirques avec animaux sauvages sur sa commune. Par cette prise de conscience éthique et avant gardiste, Lescar est la première ville du département à se positionner... » commente-t-il. j'espère que d'autres suivront, on y travaille !


Aujourd'hui Lescar, demain Pau ?

Daniel Raposo avait rencontré le maire de la ville en 2014 et avait ainsi pu lui exposer plusieurs points sur la protection des animaux dans la ville, notamment les cirques.

« Il a pris également cette décision suite à nos actions répétées sur Pau, reprises largement dans la presse locale, la distribution de tracts lors de la venue des cirques et l'intervention pacifique avec visuel lors du conseil municipal du 21 décembre dernier et le lancement par la FBB d'une pétition qui sera remise à François Bayrou et qui s'adresse exclusivement aux habitants de Pau et Agglo. » souligne le délégué de la fondation.

La fondation espère que sa pétition atteindra un nombre suffisant pour pouvoir faire un courrier officiel. « Brigitte Bardot devrait solliciter le maire de Pau et nous aurons l'exemple de la ville de Lescar. » avance-t-il.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter


Diapo à la Une

Zoom

Le littoral basque voit rouge

Les orages ont renvoyé aux oubliettes l'alerte canicule sur le Pays Basque et donné un coup de balai aux mauvaises particules de nos cieux. Conséquences : la qualité de l'air vire au vert et l'océan voit rouge sur la côte.

26/07/2019




Partager votre site


On marche sur la tête !

Le coq n'était pas en pâte

On aurait bien aimé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info relayée par les média locaux vendredi ne serait ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour en arracher la tête... lors d'un repas de fêtes. Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, réprésentant de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.



La puce à l'oreille
11/08/2019

Article n°1314

On aurait bien ailé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info reprise par les média locaux n'est ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour le décapiter... Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, référent de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.


Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement