xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Les toutous surfeurs cherchent un spot


Mercredi 9 Juillet 2014


Biarritz n'accueillera pas les toutous surfeurs en septembre prochain. Son maire s'y est opposé. L'association est partie à la recherche d'une autre commune basque qui accueillerait sa manifestation.




Biarritz a refusé que les toutous surfeurs surfent sur une de ses plages en septembre ©V.B.
Biarritz a refusé que les toutous surfeurs surfent sur une de ses plages en septembre ©V.B.
« Nous avons appris ce week-end que le maire de Biarritz ne voulait pas. Il évoquerait entre autres motifs que les chiens pollueraient, expliquent les membres de l'association Toutous Surfeurs. Depuis lundi, nous recherchons une autre commune de la côte basque qui accepterait d'accueillir notre manifestation.  »

Les Toutous Surfeurs ont même acheté les gilets de sauvetage pour chiens

Les Toutous surfeurs ont donc repris du collier et vont aller taper à la porte de Bidart, Anglet... Une autre commune de la côte basque que Biarritz va-t-elle être séduite par l'évènement que veut organiser en septembre prochain l'association : une initiation au surf canin et une démonstration de chiens de sauvetage. Quinze chiens de la région bordelaise sont prêts à poser leurs pattes sur le sable du Pays Basque pour montrer leurs prouesses dans la mer.

« Nous avons tout bouclé : les partenariats... Nous avons même acheté quinze gilets de sauvetage pour assurer la sécurité des chiens lors de l'initiation » ajoutent les organisateurs dépités par le refus biarrot. D'autant plus dépités qu'un de leurs arguments était justement la sensibilisation des maîtres à la propreté des plages et le respect de l'environnement. Reste donc à trouver un autre spot !

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement