xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Les stars d'Hasparren ont du chien


Lundi 8 Octobre 2012


Dimanche, quelques centaines de chiens se sont empressés à Hasparren. Jour J pour les uns qui allaient passer leur confirmation, pour les autres qui concourraient pour les coupes finales.




Huit heures et demi du matin, les silhouettes paraissent bien insolites devant l'entrée du mur à gauche d'Hasparren. Des hommes, des femmes et de enfants. Mais surtout à leurs côtés des chiens. Et ce sont eux qui étonnent. Car ils sont des dizaines. A poil long ou nu. De poche ou de taille géante. Leurs fourrures forment un kaléidoscope coloré.

Les familles sont à la queue-leu-leue.«  Pour la confirmation ? » demande un jeune homme qui descend la file d'attente. « Oui nous » répondent certaines la mine un peu perdue dans le brouhaha. « Alors remontez vers l'entrée et présentez les papiers nécessaires. La confirmation des chiens a commencé. »

Les quelques familles interpellées remontent alors la file. Elles présentent les papiers qui ouvrent le sésame. Puis elles sont dirigées vers le secrétariat. « Stand 6 s'il vous plait » leur intime-t-on. Devant le ring, une nouvelle file d'attente. Bergers allemands, labradors, golden retrievers, American staffordshires... Les chiens visiblement ne comprennent pas ce qu'ils font ici. C'est bien une histoire d'humains ! Toutefois, ils prennent leur mal en patience, se reniflent les uns les autres. Sans agressivité.

Certains s'impatientent. Ils veulent sortir du rang. Mais leur laisse les retient à leur famille. Une main se tend, qui vers leur museau, qui vers leur dos. Doucement. Ils patientent donc. C'est long soupirent certains maîtres.

Lentement, l'un après l'autre ils rentrent sur le ring. Quelques mètres. Des hommes se tiennent là, debout à côté d'une table à tréteaux. Le regard du juge canin détaille tout. La tête, les yeux, le poil, la taille... l'aplomb. Une signature. « Votre chien est confirmé. Envoyer ces papiers à la Société centrale canine, avec un chèque de 25 euros. » Et voilà donc labradors, goldens, American staffordshires... inscrits officiellement au Livre des origines française.

Alors que les familles s'éloignent tranquillement du brouhaha, la mine réjouie de l'examen passé, d'autres s'empressent vers d'autres lieux : ils ont inscrit leur chien aux concours de beauté. En ligne de mire le titre le titre du meilleur chien d'exposition d'Hasparren (1). L'ultime récompense du jour. Onze heures plus tard, en présence de conseillers municipaux haspendars, les meilleurs d'entre eux l'offraient à leurs maîtres. Explosions de joie.


(1) L'exposition canine était organisée par l'association canine des Pyrénées-Atlantiques.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement