xoriburu.info
Les animaux entre ciel et terres sauvages

Les nuages éclipsent la lune


Mercredi 15 Juin 2011


23h15 sur la côte basque. A Biarritz plus précisément. Alors que des lumières de la ville brillent, le ciel reste imperturbable au regard qui le scrute. Quelques volutes grises adoucissent son obscurité. L'éclipse totale de lune ? Rien. Pas la moindre lueur lunaire. Jusque quelques reflets photographiques. Il faudra maintenant attendre le 10 décembre avant que la prochaine éclipse surprenne l'œil.




Les nuages éclipsent la lune
On l'attendait de pied ferme. Le regard posé sur l'horizon. Non à l'ouest pour le coucher du soleil sur l'océan Atlantique. Mais au sud-est. Vers les montagnes. Mais cette fois-ci la patience n'a pas payé. Les nuages ont balayé les rêves de voir l'éclipse totale de lune promise avant les feux de la Saint Jean. Une lueur sur la photo prise. Effet d'optique ou phénomène lunaire?

Mais qu'a-t-on donc raté? Une lune noire? Le satellite aurait dû prendre une teinte cuivrée. Presque rouge ! Comment et pourquoi ? Hier dans un communiqué, l'Association française d'astronomie expliquait le phénomène : « Une éclipse totale de Lune se produit deux fois par an, lorsque la Lune passe dans le cône de pénombre puis d'ombre de la Terre. Le Soleil, la Terre et la Lune sont alors quasiment alignés, ce qui correspond de la pleine Lune. Pour que cela se produise, il faut qu'elle soit située sur le même plan orbital que celui du Soleil et de la Terre. Sinon, celle-ci l'éclipserait à chaque pleine Lune.




Cachée du Soleil, notre satellite ne disparaît pas comme on pourrait le penser. En passant dans l’ombre de la Terre, il prendra une teinte cuivrée plus ou moins rouge, caractéristique des crépuscules terrestres. Ce phénomène remarquable est dû à la réfraction de la lumière provenant de l'atmosphère terrestre, éclaire la surface lunaire. »

Le regard n'aurait même pas eu besoin de lunette astronomique pour observer le phénomène. A Biarritz, il devra patienter jusqu'au 10 décembre prochain. Et si besoin est de le réconforter, un clin d'œil sur cette simulation virtuelle d'une eclipse lunaire totale par Pixmodels (Stéphane Lieumont) avec la participation d'astroplanètes (www.astroplanètes.net) explique-t-on sur YouTube.


Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 11 Juillet 2019 - 16:09 La huppe fasciée en goguette à Bibi


Nouveau commentaire :
Twitter


Diapo à la Une

Zoom

Le littoral basque voit rouge

Les orages ont renvoyé aux oubliettes l'alerte canicule sur le Pays Basque et donné un coup de balai aux mauvaises particules de nos cieux. Conséquences : la qualité de l'air vire au vert et l'océan voit rouge sur la côte.

26/07/2019




Partager votre site


On marche sur la tête !

Le coq n'était pas en pâte

On aurait bien aimé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info relayée par les média locaux vendredi ne serait ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour en arracher la tête... lors d'un repas de fêtes. Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, réprésentant de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.



La puce à l'oreille
11/08/2019

Article n°1314

On aurait bien ailé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info reprise par les média locaux n'est ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour le décapiter... Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, référent de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.


Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement