xoriburu.info
Coin des arts

Les mafias aiment aussi les animaux

Ecritures


Vendredi 13 Janvier 2012


Après les armes et la drogue, le crime organise le trafic des animaux sauvages. Louis Bériot a plongé dans cet enfer et enquêté sur les réseaux. Il le raconte dans Ces Animaux qu'on assassine.




Les mafias aiment aussi les animaux
Chaque année, des braconniers pillent la nature. Ils tuent ou capturent dans les forêts ou les plaines des cinq continents… des animaux et des plantes sauvages. Ils livrent au marché noir leurs prises, vivantes ou mortes. Prises qui finissent dans des assiettes ou des poudres aux vertus supposées thérapeutiques, dans des collections particulières ou des zoos privés.

Les réseaux des trafiquants sont tombés aujourd’hui dans les mains des professionnels. Et leur activité criminelle rapporterait vingt-cinq milliards d’euros. Troisième trafic après les armes et la drogue. C’est dans l’enfer de ce trafic que Louis Bériot a plongé. Et qu’il livre au lecteur sa richesse dans Ces Animaux qu’on assassine paru hier aux éditions du Cherche Midi.

« Dans son enquête à travers le monde, Louis Bériot nous fait découvrir, au cours de l’année 2010, année du Tigre pour les Chinois, l’ampleur de ce trafic, son développement, les nations impliquées et leur impuissance à le combattre. Il révèle aussi le courageux combat de centaines d’ONG pour tenter de le contrer, parfois au péril de la vie de leurs militants, explique l’éditeur dans le communiqué de présentation.
Tous les pays sont responsables, à commencer par la Chine, épicentre de tous les trafics, suivie de près par l’Asie et l’Amérique du Nord, au nombre des plus vastes marchés dans le monde.
Une enquête détaillée, précise, et inquiétante. Selon l’auteur, cette razzia sur la faune menace non seulement des milliers d’espèces, mais aussi les grands équilibres naturels et au bout de la chaîne, l’Homme.
Ce livre est aussi un réquisitoire sur le comportement humain à l’égard de la vie. »

Ces animaux qu’on assassine est l’œuvre d’un journaliste engagé dans la protection de la planète. Dès les années 1960 il ouvrait la première rubrique consacrée à l’environnement et l’aménagement du territoire à France-Soir. En 1971, il passait au petit écran avec l’émission« La France Défigurée », sur tous les problèmes de l’écologie… Il est aujourd’hui membre de Greenpeace et du WWF.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Mars 2012 - 17:38 Le temps des caranavals



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement