xoriburu.info
Les animaux de nos mers et rivières

Les jeunes phoques recouvrent la liberté !


Mardi 11 Mars 2014


Entre les côtes anglaises et françaises, près de deux cents jeunes phoques gris se sont échoués, épuisés par les tempêtes successives. Recueillis par les centre de soins, dont le musée de la Mer à Biarritz, les premiers mammifères ont retrouvé les eaux de l'océan.




La Rspca a relâché huit jeunes phoques fin février ©Rspca
La Rspca a relâché huit jeunes phoques fin février ©Rspca
Cheerio, Bran Flake, Morn Flake, Marmite, Frostie, Coco Pops, Black Pudding et Sugar Puff, ce sont les huit premiers phoques que l'association britannique Rspca a relâchés fin février sur la plage de Winterton on Sea dans le comté de Norfolk. Huit jeunes phoques que les tempêtes de cet hiver ont épuisé.

La Rspca a récupéré et soigné 101 phoques cet hiver !

C'est un premier lâcher car les centres de réhabilitation de la faune sauvage de l'association britannique en avaient récupéré pas moins de cent un depuis le 5 décembre dernier. Du jamais vu depuis vingt cinq ans ! selon l'équipe. Une équipe de salariés et de bénévoles sur le pied de guerre jour après jour. Les très jeunes phoques, déshydratés et dénutris ont dû être nourris toutes les quatre heures les premières semaines pour qu'ils recouvrent quelques forces.

Alors quel soulagement lorsque les soigneurs ont troqué les sondes pour des poissons que les bébés phoques étaient enfin capables d'avaler seuls !

La Rspca voit aujourd'hui le bout du tunnel. Même si trente phoques sont encore en unité d'isolation, les autres barbotent enfin dans des piscines. Etape après étape, les animaux vont d'une unité à une autre et poursuivent la croissance dont ils auront besoin pour affronter la mer qui les a un moment trahis.

Onze phoques accueillis par le musée de la Mer de Biarritz retrouvent des forces

C'est un même soulagement qui envahit les côtes françaises et les centres de soins habilités à soigner la faune marine. Le littoral, du Pays Basque à la Normandie, a subi le même phénomène qu'outre Manche. Les vagues géantes ont jeté sur le sable des dizaines de bébés phoques, dans un état aussi lamentable.

De fin décembre au 21 janvier, la clinique d’Océanopolis à Brest avait recueilli plus de 35 jeunes phoques gris. Sur la côte Atlantique, le musée de la Mer de Biarritz et l’Observatoire PELAGIS (ex Centre de Recherche sur les Mammifères Marins) en avaient pour leur part accueilli une trentaine. Et à l'instar de la Rspca, certains ont pu déjà libérer quelques individus que leurs équipes ont sauvés des eaux.

A Biarritz, le musée de la Mer qui a recueilli douze bébés phoques compte bien les remettre dans leur milieu naturel entre la fin de ce mois et le début d'avril. Onze d'entre eux car l'un n'a pas survécu à sa mésaventure, trop affaibli et malade. Les autres ont été soignés et récupèrent bien se félicite Françoise Pautrizel, directrice du musée de la mer.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Avril 2016 - 16:58 Un globicéphale échoué à Bidart


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement