xoriburu.info
Les animaux entre ciel et terres sauvages

Les grues cendrées trompettent dans la nuit


Lundi 10 Novembre 2014


Elles ont encore trompété ce soir sur la côte basque. Seul signe de leurs silhouettes qui fendent la nuit pour leur migration post-nuptiale. Les grues cendrées arrivées massivement dans le nord de la France aujourd'hui nous promettent de nouveaux passages.




Les grues cendrées volent de nuit pour économiser leur énergie ©V.B.
Les grues cendrées volent de nuit pour économiser leur énergie ©V.B.
« Tu les entends ?  » Alors que les maisons se sont habillées de lumières sur la côte basque ce soir à 19 heures, les grues cendrées trompettent plus haut dans la nuit. Encore une photo ratée ! Les oiseaux sont vite passés, cap au sud. Vers l'Espagne où la plupart passeront l'hiver. Fin octobre, les premières migratrices avaient annoncé le grand départ d'automne. Elles avaient alerté les insomniaques d'une heure du matin.

Pourquoi les migrateurs empruntent les chemins de la nuit ?

En ce début de novembre, les grues sont arrivés massivement sur le nord de la France. Au lac du Der en Champagne-Ardenne, les observateurs de la Lpo ont compté entre 120 000 et 130 000 grues dans la matinée ! « Le temps s'améliore ce matin, les éclaircies sont de plus en plus larges et il n'y a pas de vent, il est fort probable que de nombreuses quittent le secteur en cours de matinée et milieu de journée » signale-t-on d'ailleurs sur la page Internet que la Lpo Champagne-Ardenne dédie à leur migration.

Comme les deux tiers des oiseaux migrateurs, les grues cendrées n'hésitent pas à emprunter les chemins de la nuit pour migrer. Le jour, elles se nourrissent. Mais ce n'est pas les seules raisons pour lesquelles ces oiseaux mettent à profit l'obscurité nocturne pour entreprendre leur voyage vers leurs lieux d'hivernage.

De nuit, les migrateurs économisent leur énergie : l'air y est plus frais et plus dense et réduit ainsi les dépenses énergétiques. ET c'est justement pour s'économiser que les grues cendrées volent en V. Le gain d'énergie peut atteindre jusqu'à 40% ! L'hyperthermie et la déshydratation les menacent bien moins. Enfin les vents y sont plus favorables.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Avril 2016 - 17:07 Des hirondelles survolent le lac Mouriscot


Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement