xoriburu.info
Les animaux de nos villes et campagnes

Les chats prennent la boîte à la Ficoba


Dimanche 8 Avril 2018


Des dizaines de boîtes transparentes où des corps langoureux attendent l'heure H... Ces 7 et 8 avril, des dizaines de chats de race allaient s'affronter pour le titre suprême de l'exposition internationale féline organisée à la Ficoba d'Irun. Diaporama.




C’est leur boîte. Une boîte dans laquelle ils voyagent, dînent et boivent. Une boîte dont les grandes portes et fenêtres en plastique reflètent sur leurs corps un flou artistique, y impriment leurs lettres... Ces boîtes sont leur havre dans un monde de compétition acharnée.

Le Main Coon, un géant serein

Ces 7 et 8 avril, la Ficoba à Irun accueillait une nouvelle fois une exposition internationale féline. Une exposition organisée par le club hendayais Amobs Star. Si la plupart des propriétaires qui y avaient inscrit leurs chats étaient de nationalité française, d’autres participants venaient du Gipuzcoa, de Biscaia, des Asturies et de la Catalogne.

Leurs chats allaient passer sous les fourches caudines de juges. Juges d'origine internationale, avec des représentants de la France, la Belgique, des Pays-Bas, de l'Espagne et du Canada. Et vraiment très bonnes pâtes, les félins allaient se laisser manipuler comme des poupées. Bien loin de l’image de leurs pairs, qui errent dans les rues, libres dit-on.

Cette année, une nouveauté : la présence du club français de la race Maine Coon. Le Main Coon, un chat originaire des États-Unis, est dit-on aussi le géant des chats. Ils peuvent peser jusqu'à quatorze kilos, une fois adultes. Imposants peut-être, mais sereins.

Examinés sous toutes les coutures, les chats allaient concourir pour la gloire et les titres de Champion international, Grand Champion international, Champion d'Europe ou Grand Champion d'Europe. Que le meilleur gagnât donc.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Août 2016 - 18:36 Au chaud les Moineaux

Mardi 29 Mars 2016 - 16:16 Cruauté à l'abattoir de Mauléon


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement