xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Les angoras turcs, félins de l'Orient


Mardi 24 Juin 2014


Depuis des lustres, les chats accompagnent l'histoire des hommes. Haïs, adorés, pourchassés ou vénérés, leurs faits s'entremêlent aux gestes de l'humanité. Leur histoire traverse les frontières et suit les flux des échanges entre les civilisations. Celle des angoras turcs le révèle bien.




La robe fine et soyeuse, les chats angoras ont captivé les grands voyageurs européens qui au XVIIe siècle s'égaraient en Orient. C'est un gentilhomme italien, Pietro della Vella qui aurait rencontré leur route en Turquie ce siècle-là. L'explorateur né à Rome est vite conquis par ces chats au long poil blanc et les fait découvrir à son retour.

Le persan, héritier de l'angora, jette ce dernier dans les oubliettes de l'histoire féline

Les explorateurs européens ramenèrent quelques-unes de ces perles orientales en Occident où les félins domestiques ont robe plutôt courte ! Les angoras ont alors tous les atouts pour partir à la conquête des cours royales de l'Europe. Cour royale française d'abord où Louis XIV, Louis XV et Louis XVI les auraient choyés. Les angoras, silhouettes gracieuses et élégantes, deviennent signes extérieurs de luxe pour lesquels la noblesse est prête à surenchérir.

La Révolution française éclate et l'aristocratie française la plus réactive s'enfuit en Angleterre pour échapper à la lame de la guillotine. Dans ses bagages, des angoras qui charment les Britanniques. Outre-Manche, les angoras deviennent les chats des Français.

Au XIXe siècle, le royaume britannique féru de chiens et de chats se fait fort de créer des races et établir des standards. Des amateurs se penchent sur le cas de l'angora et à la fin du siècle les éleveurs décident d'écarter toute autre couleur que le blanc de leur sélection. Ils utilisent même les angoras turcs pour créer le persan. Et ce dernier connaît un tel succès qu'il pousse son aieul turc aux oubliettes.

Les années passent et la Turquie, la seconde guerre mondiale terminée, décide d'accorder un peu d'attention à une de ses perles. Les autorités turques décident de créer dans les années 1950 un conservatoire de la race Angora Turc au zoo d’Ankara. Il faudra attendre les années 1960 pour que les Américains cette fois-ci sortent l'angora de l'oubli.

En 1962, le colonel Walter Grant de l'armée américaine obtient une autorisation d'importer un couple d'angora de Turquie qui a interdit son commerce pour protéger les quelques spécimens qu'elle possède. Les premiers chatons nés sur le sol américain relancèrent l'élevage de la race sous le nom de Turkish Angora, l'angora turc.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement