xoriburu.info
Coin des arts

Les Rois du Sud


Mercredi 4 Janvier 2012


Alors qu’au nord de la Bidassoa on pense soldes et rentrée scolaire ou professionnelle, au sud on fait la fête cette semaine. Et quelle fête ! Pour les enfants l’arrivée des rois mages est synonyme de cadeaux.




A dos d'éléphant, de chameaux et de dromadaires, les Rois Mages arrivent à Saint-Sébastien ©DR
A dos d'éléphant, de chameaux et de dromadaires, les Rois Mages arrivent à Saint-Sébastien ©DR
Alors qu’au nord de la Bidassoa on pense soldes et rentrée scolaire ou professionnelle, au sud on fait la fête cette semaine. Et quelle fête ! Pour les enfants l’arrivée des rois mages est synonyme de cadeaux. Des fois que Saint Nicolas et Olentzero n’aient pas été assez généreux, ils comptent sur cette session de rattrapage ô combien importante. Car chez nos amis du Sud, ce sont bien « los Reyes Magos », Gaspar, Melchior et Baltasar qui sont les principaux bailleurs de bonbons et cadeaux en tous genres.

Au Nord, on mangera la galette le dimanche 8, sans plus. Au Sud, le vendredi 6, date réelle de l’Epiphanie, la journée est fériée, et au petit matin les plus petits vont découvrir les présents royaux, après avoir bénéficié la veille d’une large distribution de friandises s’ils se trouvent sur le passage du cortège royal. On peut compter sur eux pour ne pas manquer le rendez-vous.



Les chameaux des Rois Mages transportent-ils encore l'or, la myrrhe et l'encens ?

Comme souvent dans la péninsule ibérique, les célébrations, religieuses, civiles ou militaires, constituent autant de leçons d’histoire. Les alardes, la semaine sainte, les rois, sont l’occasion de mises en scène parfois à grand spectacle. On sait que dans les écritures, les trois rois mages, venus de fort loin, ont suivi une étoile jusqu’à la Palestine où ils devaient rencontrer le fis de Dieu. Ils l’ont trouvé, d’où le nom d’Epiphanie tiré du grec, où les épiphanes étaient, bien avant l’ère chrétienne, des manifestations humaines des divinités.

Comme c’était en l’an 1 et que le seul moyen de locomotion dans ces contrées était le chameau (ou le dromadaire), les rois, un blanc, un noir et un asiatique, apportèrent leurs offrandes, or, encens et myrrhe (une résine parfumée aux vertus médicinales) avec une caravane de camélidés. En 2012, c’est également à dos de chameau que les rois mages arrivent ce jeudi à Saint-Sébastien, et, faute de désert, ils fouleront le sable de la Concha, ce qui n’est pas désagréable. Un spectacle haut en couleur, qui se poursuivra par le parcours des principales artères de la ville afin de distribuer une tonne de bonbons aux enfants de la capitale gipuzkoane !

Et pour que tout le monde soit servi, un camion des pompiers escortera la caravane de Baltasar, non pas pour éteindre un quelconque feu céleste, mais pour mettre à disposition la grande échelle afin de servir en friandises les enfants habitant dans les étages supérieurs des immeubles. Dans les autres villes proches de la frontière, les défilés seront également de rigueur, et il n’est pas question d’oublier un seul enfant ce jour là. Heureux sudistes !

Daniel de Luze


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 31 Octobre 2016 - 19:36 Le Jardin public est tombé sur un os


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement