xoriburu.info
Les animaux de nos villes et campagnes

Les Animaliades en ligne de mire


Mardi 24 Novembre 2015


Une nouvelle fois, c'est la fondation Brigitte Bardot qui monte au créneau contre le salon les Animalières qui doit se tenir à Biarritz ce samedi 28 novembre à Biarritz.




Déjà en 2012, Daniel Raposo, délégué départemental de la fondation Brigitte Bardot, avait organisé un appel à l'adoption ©V.B.
Déjà en 2012, Daniel Raposo, délégué départemental de la fondation Brigitte Bardot, avait organisé un appel à l'adoption ©V.B.
Ce samedi 28 novembre, la Halle d'Iraty à Biarritz accueillera le salon Les Animaliades. Un salon qui avant Noël, propose aux éleveurs de chiens, surtout et de chats de vendre leurs portées. Mais la fondation Brigitte Bardot a l'œil. Dès que le salon pointe son nez, ses bénévoles organisent un petit évènement à leur manière. Ils seront présents devant la Halle « pour sensibiliser les visiteurs de ce salon mercantile. »

N'achetez plus, adoptez dans les refuges

La fondation profite de ce contre-évènement pour lancer un appel à l'adoption et fustiger les ventes dans les animaleries ou par petites annonces par les particuliers.

« C’est un véritable S.O.S à l’adoption que je lance au travers de ma Fondation, explique Brigitte Bardot dans un communiqué. Nous sommes submergés par les abandons, les refuges sont saturés, les fourrières dépassées sont trop souvent dans l’obligation d’euthanasier à la chaine pour laisser les places libres aux nouveaux arrivants. Les animaleries regorgent de chiots et chatons provenant souvent des pays de l’est. Vendus des fortunes, victimes de la consanguinité, leurs taux de mortalité sont effrayants et prévisibles. Combien de clients nous rapportent ces pauvres bêtes malades qu’ils ont payé très cher, souvent à crédit, et qu’ils ne veulent pas soigner ni garder. C’est scandaleux ! Les chiots issus de la reproduction chez les particuliers, vendus par petites annonces, viennent encore grossir les meutes d’abandons. La stérilisation des chiennes et des chattes est une obligation indispensable qui ne représente aucun danger pour leur santé bien au contraire. »

La présidente de la fondation lance un appel avant Noël : « Alors n’achetez plus, adoptez dans les refuges ! Offrez-leur le plus beau cadeau : une famille ! »

AU Pays Basque, il existe deux refuges, l'un à St Jean de Luz le second à Bayonne.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 8 Avril 2018 - 19:58 Les chats prennent la boîte à la Ficoba


Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement