xoriburu.info
Les animaux entre ciel et terres sauvages

Le visiteur de Mouriscot


Jeudi 5 Février 2015


Depuis quelques jours, le lac Mouriscot à Biarritz accueille un nouveau hôte. Une silhouette blanche neige aux yeux maquillés, elle glisse sur les eaux. Silencieuse, gracile. Bien loin du tumulte des cols verts.




Il est rare de voir sur la côte basque des cygnes tuberculés ©V.B.
Il est rare de voir sur la côte basque des cygnes tuberculés ©V.B.
Bec à bec, les deux oiseaux veulent en découdre. Mais il y a toujours un plus fort, un plus teigneux qui trouve la force à plonger la tête du plus faible sous l'eau et à l'y maintenir. Les ailes s'affolent et battent l'eau transie par le froid. Les deux canards col vert eux n'ont pas froid aux yeux qui s'affrontent pour les beaux yeux de la belle. Le vaincu s'arrache au bec de son rival et s'enfuit dans un battement de plumes. Imperturbable la colonie de canrads poursuit sa ronde. A quelques pas, la foulque d'eau lance son cri d'alerte.

La silhouette du cygne glisse sur les eaux de Mouriscot

Sur la berge du lac Mouriscot, un groupe de jeunes gens haut en verbe et en rire. Assis sur un banc, il oscille entre chips et sandwiches. La bergeronnette grise rôde. Toujours sur le qui-vive. Toujours prête à l'envol. Dans les eaux noircies par les nuages ombrageux, un cormoran file. Sur une branche les ailes déployées au soleil timide, son aîné.

En amont du lac, de petits oiseaux. Vifs comme l'argent qui d'une branche à une autre volettent. Ils vont et viennent sur le Lamoulie, le ruisseau qui se jette dans le lac. Puis soudain s'arrêtent au dessus de l'eau et piquent le bec à sa surface. On n'entend pas les insectes.

Mouriscot a revêtu ses couleurs d'hiver. Ses arbres dénudés laissent percer ses marais. On n'y devine nulle présence. Seuls quelques piaillements laissent songer à des oiseaux qui se cachent pour y vivre. Et là-bas, de l'autre côté du lac, une silhouette blanche glisse sur les eaux. Plus grande, plus vaste que les mouettes qui y ont trouvé refuge.

D'où vient cette âme solitaire au long cou gracile ? Par quel chemin ce cygne loin du tumulte des cols verts a-t-il amerri là ? L'oiseau neige déplie ses ailes. Sa tête plonge vers les algues des fonds du lac. Etonnante image dont la silhouette silencieuse détonne en ces lieux hivernaux.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Avril 2016 - 17:07 Des hirondelles survolent le lac Mouriscot


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement