xoriburu.info
Les animaux entre ciel et terres sauvages

Le vautour percnoptère est mort empoisonné


Lundi 18 Août 2014


Les Pyrénées-Atlantiques qui abritent 45 couples de vautours percnoptères ont perdu un de ces rapaces le 28 juin dernier. L'oiseau a été empoisonné par une substance interdite depuis 2008 !




Le vautour percnoptère est une espèce classée en danger en France ©V.B.
Le vautour percnoptère est une espèce classée en danger en France ©V.B.
Le 28 juin dernier, un agriculteur retrouvait un vautour percnoptère mort sur la commune d'Arthez d'Asson en Béarn. A l'instar du gypaète barbu, du milan royal et du vautour fauve, cette espèce est suivie dans le cadre du dispositif Vigilance Poison et une autopsie et des analyses sont systématiquement réalisées.

Les Pyrénées Atlantiques abritent 45 couples sur les 73 recensés en france

Les résultats sont tombés, communiqués par la Ligue pour la protection des oiseaux. Résultats « sans équivoque : l’oiseau est mort des suites de l’ingestion d’un insecticide interdit à la vente et à l’utilisation en France depuis décembre 2008. »

Ce n'est pas la première fois que des rapaces sont ainsi victimes d'empoissonnement. Déjà en 2009 et 2012, deux vautours percnoptères, huit vautours fauves et un milan noir avaient subi dans l'Aude les effets toxiques de cette substance dont la LPO ne révèle pas le nom.

« Les rapaces nécrophages, témoins de la qualité des milieux qu’ils fréquentent, sont doublement exposés : par l’ingestion directe de l’appât empoisonné et par l’ingestion des animaux morts suite à la consommation de ces appâts. »

La perte est lourde pour la population des vautours percnoptères. De fait l'espèce est sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature en France qui l'a classée en danger. Sur les 73 couples recensés sur le versent nord du massif pyrénéen, 45 vivent dans les Pyrénées-Atlantiques.

La Lpo a décidé de porter plainte contre X pour destruction d'espèce protégée et et rappelle que ce délit peut être sanctionné par une amende de 15 000 euros et un an d'emprisonnement.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Avril 2016 - 17:07 Des hirondelles survolent le lac Mouriscot


Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement