xoriburu.info
Les animaux de nos mers et rivières

Le thon rouge revient sur la table des négociations


Vendredi 9 Novembre 2012


La semaine prochaine, le thon rouge refait surface. En effet, la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique se réunira dès lundi à Agadir au Maroc. Entre autres plats au menu des réunions : les mesures de conservation des populations de thon rouge. En filigrane : une hausse des quotas de pêche pour ces trois prochaines années ?




Outre-Pyrénées, les pêcheurs ont bénéficié d'un quota de 2 411 tonnes cette année ©archives V.B
Outre-Pyrénées, les pêcheurs ont bénéficié d'un quota de 2 411 tonnes cette année ©archives V.B
L’Iccat, Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique, a une mission : la conservation des thonidés et des espèces apparentées, requins ou raies, de l’océan Atlantique et de ses mers adjacentes. Ces espèces marines ont été surexploitées par les pêcheries du monde entier au point que les Etats se sont décidés à préserver leurs populations en fort déclin. Et à imposer des quotas de capture à leurs pêcheurs. L’Iccat rassemble 48 parties contractantes, dont l’Union européenne qui représente ses Etats membres.

L'Union européenne pourrait demander une révision à la hausse des quotas de capture du thon rouge

Jusqu’en 2008, ces quotas oscillaient autour de 30 000 tonnes pour le thon rouge de l’Atlantique Est et de la Méditerranée. En 2009, les chiffres ont été revus à la baisse drastique pour atteindre 12 900 tonnes reparties entre les 48 pays l’an dernier. Parmi ces 12 900 tonnes, 5 756 tonnes ont été octroyées à l’Union européenne, dont 2 411 tonnes pour l’Espagne et 958 tonnes pour la France.

A la veille de la 18e réunion de l’Iccat, le conseil de l’UE de l’agriculture et de la pêche s’est réuni les 22 et 23 octobre derniers à Bruxelles. Lors de cette session, le thon rouge est revenu naturellement sur la table des discussions. Et certains Etats membres, dont l’Espagne, ont demandé que ces quotas soient relevés pour les trois prochaines années. En leur nom, l’Union européenne demanderait donc que l’Iccat accepte des prises de 13 500 tonnes au lieu de 12 900 tonnes. Les pays européens ont avancé que les populations de thon rouge sont en train de se rétablir selon les dernières données scientifiques de l’Iccat justement.

Les associations de protection de la nature n’ont pas manqué de monter au créneau. Selon elles, si les populations de thon rouge se rétablissent, elles sont encore trop fragiles pour supporter une pression accrue de la pêche. Ainsi, l’organisation américaine Pew Environment argue du principe de précaution d’autant que la pêche illégale reste une forte menace pour ce poisson prisé. Fin octobre justement, WWF a dénoncé des fraudes sur le commerce de thon rouge. Selon une étude commanditée par l’organisation, entre 2000 et 2010, l’équivalent de 18 704 tonnes de thon rouge aurait transité via le Panama sans avoir été déclaré à la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l'Atlantique, organe officiel international de gestion des pêches.

La pêche aux requins taupes sera-t-elle interdite ?

Pour sa part, Oceana, ong de protection des océans à Madrid, craint que la proposition européenne ouvre « une boîte de Pandore : non seulement cette proposition pourrait inciter les pays tiers à demander des hausses de quotas insupportables pour les populations de thon rouge. Mais elle pourrait aussi compromettre l’adoption des propositions de l’Union européenne sur la conservation des requins qui sont très souvent à la merci des discussions politiques sur le thon ». C’est parfois donnant donnant.

De fait, le thon rouge n’est pas la seule espèce sur laquelle va se pencher l’Iccat. Les requins devraient faire l’objet de fortes discussions. L’Union européenne ne vient pas à la réunion d’Agadir les mains vides en la matière. Selon Oceana qui s’en félicite, l’UE proposera de nouvelles mesures pour gérer les espèces menacées : interdiction de pêcher les requins taupes et mise en place de quotas pour les requins makos qui pour l’heure sont pêchés sans cadre. En outre, l’Union européenne pourrait proposer des mesures de contrôle de la pêche aux requins. Réunion à suivre donc la semaine prochaine.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Avril 2016 - 16:58 Un globicéphale échoué à Bidart


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Abandons : We are the champions

Les années passent et rien ne change : les abandons de chiens, chats, lapins... flirtent toujours les 100 000. La fondation 30 millions d'amis repart en campagne cet été dans une vidéo marquée par la célèbre chanson de Queen, We are the champions.

21/06/2019





Partager votre site


La puce à l'oreille
12/07/2019

Isolation à 1 euro, c'est peut-être l'anarque

Isoler son logement pour un euro ? C'est l'un des mirages que proposent des sociétés de démarchage téléphonique. Attention à l'arnaque prévient le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques en des termes plus jolis. Et ces sociétés n'hésitent pas à se dire mandatées par le Département... « Face à ces pratiques commerciales trompeuses, voire agressives, le Département invite ainsi les propriétaires à prendre le temps avant de s’engager ou de signer des contrats. Certaines isolations employées sont loin d’être efficaces et peuvent s’avérer dangereuses pour vous et votre logement. » Mieux vaut contacter la Mission Habitat du Conseil pour toute information et conseil au 05.59.11.44.23 ou les Espaces Info Energie Béarn (05.59.14.60.64) et Pays Basque (05.59.46.31.60).


On marche sur la tête !

La recherche agro-alimentaire n'a pas renoncé aux vaches à hublot

Ce sont encore des images choc que l'association L214 Ethique et Animaux a dévoilées ce matin. Vaches, le corps perforé, veaux enfermés dans des box exigus, poulets trop gros pour marcher... Cette fois-ci, la caméra plonge dans les excès d'un centre de recherche nutritionnelle pour l'élevage.



Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement