Zooms

Le renard, animal non grata dans les Pyrénées-Atlantiques


Mardi 21 Août 2012


Un nouvel arrêté a fixé la liste des espèces dites nuisibles, département par département. Le renard dont la tête est mise à prix pourra ne connaître aucun répit.




A l'instar de la fouine, de la martre, de la corneille noire, de la pie bavarde et de l'étourneau sansonnet, le renard est un animal classé nuisible sur l'ensemble du département des Pyrénées-Atlantiques. La martre ne l'est pas sur les cantons de Bayonne-Est, Bayonne-Nord, Bayonne-Ouest, Biarritz-Est, Biarritz-Ouest, Bidache, Garlin, La Bastide-Clairence, Lembeye, Saint-Jean-de-Luz, Saint-Pierred’Irube, Anglet-Nord, Anglet-Sud, Hendaye et Ustaritz.

Animal non grata, le renard et ses compagnons d'infortune le sont pour trois ans. C'est un arrêté du 2 août dernier, et paru au Journal Officiel du 18 août, qui a ainsi fixé la liste de espèces d'animaux classées nuisibles en France, département par département.

Le renard chassé sans répit

Le texte égraine en outre « les périodes et les modalités de destruction » pour chacune d'entre elles (1). Ainsi le renard peut-il être piégé en tout lieu, enfumé à l'aide de produits non toxiques, déterré avec ou sans chien tout au long de l'année. « Il peut être détruit à tir sur autorisation individuelle délivrée par le préfet entre la date de clôture générale et le 31 mars au plus tard et au delà du 31 mars sur des terrains consacrés à l’élevage avicole » explique l'arrêté.

Cet arrêté vient ainsi clore la série des espèces d'animaux à combattre sur le territoire français. De fait, un premier arrêté du 3 avril a classé six espèces dites exotiques envahissantes : le chien viverrin, le vison d'Amérique, la ragondin, le rat musqué, le raton laveur et la bernache du Canada. Un deuxième arrêté du même jour d'avril a établi la liste des espèces que les préfets pouvaient déclarer nuisibles sur leurs départements respectifs : le lapin de garennes, le sanglier et le pigeon ramier. Ces trois arrêtés avaient fait l'objet d'une consultation publique sur le site Internet du ministère de l'Ecologie.

Jusqu'à présent, le classement en nuisibles de ces espèces était fixé par chaque préfet sur son département. Les associations de protection de la faune sauvage qui dénoncent cette notion de « nuisible » très souvent déposaient des recours contre les arrêtés préfectoraux devant la Justice. Et bien souvent, elles obtenaient gain de cause. Il leur sera désormais impossible de le faire pour les trois prochaines années.

(1) : la belette, la fouine, la martre, le putois, le renard, le corbeaux freux, la corneille noire, la pie bavarde et le geai des chênes.

Virginie Bhat




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2015 - 16:36 Pas de tracts contre les Animaliades


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site







On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement