xoriburu.info
Ecosystèmes

Le patrimoine géologique du Gipuzkoa entre dans la cour des Grands


Mercredi 6 Octobre 2010


Onze nouveaux sites ont intégré le réseau mondial des géoparcs créé en 2004 sous l'égide de l'Unesco. Parmi lesquels au Pays-Basque sud, la côte du Gipuzkoa. C'est le patrimoine géologique qui est le sésame pour entrer dans la cour des Grands.




Le patrimoine géologique du Gipuzkoa entre dans la cour des Grands
La côte du Gipuzkoa fait désormais partie du Réseau mondial des géoparcs nationaux créé en 2004 sous l'égide de l'Unesco. Aux prémices de ce réseau mondial, un réseau européen né quelques années auparavant.

C'est à l'occasion de la conférence européenne des géoparcs sur l'ile de Lesvos en Grèce ces cinq derniers jours que l'annonce a été faite. Dans un communiqué, l'Unesco déclare que le géoparc du Gipuzkoa "témoigne d'une relation unique entre le patrimoine géologique, naturel et culturel. Les spectaculaires falaises côtières et plates-formes d'abrasion de la Côte cantabrique sont bordées d'un paysage de montagnes s'élevant à des hauteurs de 1 000 mètres. Ce géoparc est chargé d'une longue histoire culturelle dont témoignent notamment les peintures rupestres, les artefacts chamanistes et la magnifique é́glise gothique Santa Maria la Real située à Deba."

Pour proposer sa candidature au statut de géoparc, le site doit posséder un patrimoine géologique "d'une importance exceptionnelle quant à ses qualité́s scientifiques, sa rareté, sa valeur esthétique ou éducative. Il doit aussi disposer d'une solide structure de gestion et avoir des limites bien définies et une superficie suffisante pour permettre au site un développement économique durable, notamment grâce à l'essor du géotourisme.

Aux cotés de la côte du Gipuzkoa, dix autres sites ont été intégrés dans le réseau mondial des géoparcs. Réseau dont le but est le développement des collaborations entre les différents acteurs. En France, deux sites ont déjà obtenu ce label : le Parc naturel régional du Lubéron et la Réserve géologique de Haute-Provence.

Ester Gran


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 25 Juillet 2019 - 10:45 La canicule plombe l'air au Pays Basque


Nouveau commentaire :
Twitter


Diapo à la Une

Zoom

Le littoral basque voit rouge

Les orages ont renvoyé aux oubliettes l'alerte canicule sur le Pays Basque et donné un coup de balai aux mauvaises particules de nos cieux. Conséquences : la qualité de l'air vire au vert et l'océan voit rouge sur la côte.

26/07/2019




Partager votre site


La côte basque en images

On marche sur la tête !

Le coq n'était pas en pâte

On aurait bien aimé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info relayée par les média locaux vendredi ne serait ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour en arracher la tête... lors d'un repas de fêtes. Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, réprésentant de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.



La puce à l'oreille
11/08/2019

Article n°1314

On aurait bien ailé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info reprise par les média locaux n'est ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour le décapiter... Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, référent de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.


Recherche


Inscription à la newsletter

Téléchargement