xoriburu.info
Ecosystèmes

Le massif des Bauges labélisé Géoparc


Lundi 19 Septembre 2011


Le Bureau du Réseau mondial des géoparcs nationaux a admis neuf nouveaux membres, répartis dans sept pays, lors de la 10ème Conférence européenne des géoparcs organisée du 16 au 18 septembre dans le géoparc norvégien Gea Norwegica. Parmi ces neuf géosites labelisés, celui des Bauges dans les Préalpes françaises.




Le Réseau mondial des géoparcs nationaux, créé sous l'égide de l'Unesco, Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture en 2004, compte désormais 87 géoparcs situés dans 27 pays de la planète.

Ce réseau a été créé afin d'encourager la coopération entre experts et praticiens en matière de patrimoine géologique ou de sa promotion. Pour obtenir le label géoparc, les sites doivent présenter un patrimoine géologique conséquent, être dotés d'une solide structure de gestion et d'une stratégie de développement économique, s'appuyant notamment sur le tourisme durable.

Parmi ces neuf géoparcs, celui des Bauges en France. Ce géosite se situe dans le Parc naturel régional du Massif des Bauges. C’est une zone de moyenne montagne dans les Préalpes du nord. « De loin, l'endroit fait penser à une forteresse rocheuse, une île naturelle préservée émergeant d'une mer urbanisée, précise l’Unesco dans un communiqué. Le massif offre des falaises de calcaire résistant et des roches sédimentaires qui forment des synclinaux perchés et donnent aux Bauges son relief si particulier. »

« De grandes lignes de faille tectonique témoignent des processus de formation du relief et le paysage karstique est traversé par des défilés, grands ou petits, taillés dans le calcaire du crétacé, qui créent des zones humides, des lacs, des sources et des grottes, ajoute l’Unesco. La falaise de la Savoyarde -- un impressionnant plissement des couches calcaires du sud de la région -- doit son nom au fait que son profil fait penser à celui d'une paysanne coiffée de la "frontière" (coiffe traditionnelle de la Haute Tarentaise dont les rubans descendent vers la nuque) ! »

Le géoparc des Bauges devient ainsi le troisième géoparc français.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2018 - 14:59 Biarritz aime la glisse, même sous la neige

Mercredi 21 Février 2018 - 17:16 Après les pluies, le soleil


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement