xoriburu.info
Les animaux entre ciel et terres sauvages

Le dernier macareux d'Hegalaldia


Lundi 7 Avril 2014


C'est un ouf de soulagement que doit pousser Hegalaldia. Le centre de sauvegarde de la faune sauvage installée à Ustaritz devrait relâcher le dernier macareux rescapé des tempêtes hivernales d'ici la fin de semaine. Mais déjà les jeunes animaux du printemps débarquent au centre...




Le dernier macareux soigné par Hegaladia devrait reprendre le large ces prochains jours ©V.B.
Le dernier macareux soigné par Hegaladia devrait reprendre le large ces prochains jours ©V.B.
Hegalaldia commence à respirer : seuls deux oiseaux marins malmenés par les tempêtes hivernales sont encore en soins. Un macareux et un guillemot de Troïl. Si le second a encore du mal à reprendre des forces, le second est pour ainsi dire prêt à retrouver les vagues et regagner ses pénates. En Bretagne ou sur les côtes britanniques ou irlandaises. L'équipe pourrait le relâcher d'ici la fin de semaine.

Le couple voulait acheter le petit écureuil roux

Pour autant le centre de sauvegarde de la faune sauvage installé au Pays Basque ne chôme pas. Il va d'abord procéder à une grande toilette de ses locaux, de ses piscines, ranger de fond en comble... Et repartir au front. Au printemps d'autres animaux sauvages risquent bien d'arriver. Déjà de jeunes oiseaux tombés du nid ont atterri dans les mains d'Hegalaldia : un jeune merle, deux petites chouettes hulotte et un bébé écureuil.

Un bébé écureuil qu'un couple de la région a récupéré, tombé au sol. Le couple s'y est même attaché et à eu du mal à le laisser aux bons soins de l'association. Pourtant l'écureuil roux est une espèce protégée que les particuliers ne peuvent ainsi détenir en captivité. S'ils peuvent les les sauver de la mort, ils doivent dès qu'ils le peuvent contacter un centre spécialisé et habilité pour se faire.

Les deux bonnes âmes sont repassées au centre Hegalaldia pour prendre des nouvelles de leur protégé. Mieux elles ont même proposé de l'acheter à l'équipe qui est restée interloquée par la question !

Sans doute le coupe a-t-il confondu l'écureuil de Corée et l'écureuil roux. Si le premier se vend en animalerie, considéré animal domestique par la loi française, le second est un petit mammifère sauvage de nos forêts. il doit le rester.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Avril 2016 - 17:07 Des hirondelles survolent le lac Mouriscot


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement