xoriburu.info
Les animaux entre ciel et terres sauvages

Le conops vesicularis s'attaque au frelon asiatique


Vendredi 11 Juillet 2014


La nature semblerait avoir organisé sa résistance contre le frelon asiatique. Des scientifiques du CNRS ont identifié un prédateur de cet envahisseur.




Les nids de frelons asiatiques qui se développent au cour de l'été se vident en hiver. Leurs reines, dernières survivantes des colonies, hibernent ©V.B.
Les nids de frelons asiatiques qui se développent au cour de l'été se vident en hiver. Leurs reines, dernières survivantes des colonies, hibernent ©V.B.
Depuis que le frelon asiatique est apparu en France en 2004 dans le Lot et Garonne, il n'a eu de cesse de coloniser des territoires. Le sud-ouest d'abord pour remonter progressivement vers la capitale d'un côté et traverser la Bidassoa vers l'Euskadi de l'autre. La nature n'avait jusqu'à présent pas semblé allumer de contre-feu contre ce prédateur redoutable des abeilles domestiques.

Le frelon asiatique a trouvé un prédateur, le conops vesicularis

Or voilà que des chercheurs du CNRS de Tours ont décelé que le frelon jusque-là invincible - sauf à des insecticides puissants sur ses nids - aurait enfin trouvé à qui parler : le conops vesicularis. Selon le quotidien Sud-Ouest, les scientifiques ont découvert que cet insecte, parasite du bourdon, s'intéresse aussi au frelon.

Les chercheurs tourangeaux ont étudié douze nids de frelon asiatique autour de leur laboratoire. Sur les douze nids, neuf ne se sont pas développés. De ces nids morts, l'équipe est parvenu à retirer deux reines qu'elle a disséquées. C'est ainsi qu'elle a trouvé un conops vesicularis dans leur abdomen.

Le conops vesicularis pond ses œufs dans l'abdomen de ses hôtes, des insectes tel le bourdon. L'œuf éclos, la larve s'alimente pour se développer au sein de ce nid douillet qu'est l'abdomen conquis. Le conops vesicularis en émerge adulte, transformant l'insecte qui l'a nourri en dépouille sèche. C'est ainsi que le parasite a tué les deux reines frelons et mis un terme à à la croissance de leurs nids.

Le frelon asiatique semble donc avoir trouvé un ennemi. Le conops vesicularis saura-t-il freiner son expansion, si ce n'est encore mieux décimer l'envahisseur ?

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Avril 2016 - 17:07 Des hirondelles survolent le lac Mouriscot


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement