xoriburu.info
Ecosystèmes

Le climat dérape-t-il?


Vendredi 3 Décembre 2010


Pluies de grêlons et coups de tonnerre sur le Pays Basque. La Rhune s'est emmitouflée dans son manteau de neige. Hiver précoce ou signe d'un dérèglement climatique? L'Organisation météorologique mondiale révèle que 2010 sera en fait l'une des trois plus chaudes années depuis 1850...




Les flocons sont tombés dru sur la Rhune ©xoriburu.info
Les flocons sont tombés dru sur la Rhune ©xoriburu.info
Coups de tonnerre et giboulées de grêlons sur le Pays Basque cette semaine. Epiphénomène ou premiers signes du dérèglement climatique ? Météo France s’est replongé dans les annales. Et finalement sur le territoire français, la neige en plaine et des températures glaciales seraient presque monnaie courante en novembre. Surtout pendant les dix derniers jours du mois.

Ainsi le 20 novembre 1999, la Provence marchait dans la neige, couche de 23 centimètres à Montélimar et Orange. En novembre 1988, les flocons couvrent la Côte d'Azur et Boulogne-sur-Mer. Les températures descendent à -10°C à Mont-de-Marsan, -8°C à Toulouse et -7°C à Bordeaux, - 5°C à Biarritz et – 3°C à Saint-Sébastien.


La neige au Pays Basque cache une autre réalité  ©xoriburu.info
La neige au Pays Basque cache une autre réalité ©xoriburu.info
Pour autant, ce mois de novembre enneigé et glacial ne doit pas cacher une autre réalité climatique, celle de la planète Terre. Car paradoxalement, l’année 2010 sera l’une des trois années les plus chaudes depuis 1850 selon un rapport de l’Organisation météorologique mondiale publié hier.

« La température globale de la planète, qui inclut celle à la surface de la mer et celle à la surface terrestre, est actuellement supérieure de 0,55°C à la moyenne de 14°C calculée sur la période 1961-1990 », indique l'organisation, qui conclut que l'année 2010 est « pour l'instant la plus chaude depuis 1850, après 1998 (+0,53°) et 2005 (+0,52°) ».

Selon l’OMM, les températures à la surface terrestre ont été supérieures à la normale sur toute la planète, avec deux grandes régions en particulier ayant connu des « vagues de chaleur anormales ».

La première région s’étend de la moitié nord de l'Afrique et l'Asie du sud jusqu’à la moitié occidentale de la Chine. Dans cette vaste étendue, les températures annuelles ont été supérieures à la normale de 1°C à 3°C.

La seconde région englobe le Canada et le Groenland ; les températures moyennes annuelles ont été supérieures de 3°C ou plus à la normale. Pas loin, le pôle nord a souffert d’un des étés les plus chauds. Pour conséquence, la calotte glacière, a continué de fondre. Sa superficie a atteint 4,6 millions de kilomètres carrés, soit 2 millions en dessous de la superficie moyenne. Un jour, les ours polaires ne marcheront plus sur la banquise…

Ester Gran


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Février 2018 - 17:16 Après les pluies, le soleil


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement