xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Le chien et la vieille dame


Lundi 16 Février 2015


Chaque jour il trainait dans son quartier dont il avait fini par être le maître. Chez lui il s'ennuyait, cadeau d'enfants à leur mère âgée... Un cadeau trop encombrant.




Les enfants n'avaient pas pensé que le joli chiot allait devenir trop grand pour leur mère ©V.B.
Les enfants n'avaient pas pensé que le joli chiot allait devenir trop grand pour leur mère ©V.B.
Ce sont mes enfants qui m'en ont fait cadeau, racontait la dame à l'automne dernier. Mais je n'ai pas de force pour le tenir et il fugue. Il faut qu'Ils le donnent. Je n'en veux plus.» Ce fut sans doute un joli chiot, petit boule de poils tricolore. Une de ces races inconnues voilà dix ans et qui depuis surfent sur la vague de la mode. Et les enfants ont craqué. Pour leur mère, seule dans sa grande maison.

La petite boule de poils est devenue une trop belle bête pour la dame aux jambes fragiles

Les enfants ont-ils voulu lui faire plaisir ? La sortir de sa solitude en lui offrant une compagnie ? Au fil des mois, la petite boule de poils est devenu une belle bête. Au bas mots trente kilos au garot. Une belle toison touffue. Bien campé sur ses pattes. Trop bien campé pour les jambes fragiles de la vieille dame.

Du jardin, le chien en fit vite le tour. Et plutôt que s'ennuyer à écouter seul les petits oiseaux, il en franchit le portail. L'herbe est parfois plus verte hors des murs. Alors l'animal entreprit la reconnaissance des terrains alentour. Des pelouses, un tout petit bois, et des trottoirs qui longeaient les rues. Nez au vent, il finit par arpenter son territoire. Chaque jour. Hors des murs de sa maison.

Il n'est pas dit que la vieille dame n'y vint pas le chercher les premiers temps. Mais le chien étendit ses errances. Sûr de sa fougue de jeune mâle. Pas méchant pour un sou. Il saluait ses congénères d'aboiements intempestifs. Histoire que nul ne conteste sa suprématie sur ce bout de territoire entre maisons, immeubles et macadam.

Et puis un jour, le roi du quartier disparut des rues. Trouva-t-il enfin la sérénité au sein des murs de sa maison ? « Il y a plus de dix jours, je l'ai revu devant chez nous, témoignait une voisine hier. Il allait et venait. Et contrairement à d'habitude, il n'aboyait pas. Il semblait penaud. il est resté là couché toute l'après-midi. Une voisine est alors allée alerter sa propriétaire qui est sortie de sa maison. Elle avait dans ses bras une petite boule de poils. Toute blanche. Vraiment petite. »

Et de se poser la question si la dame avait fini par trouver une famille d'accueil pour le trop encombrant cadeau de ses enfants. « Je ne l'ai pas vu depuis. J'espère qu'il est bien où il est. En tous les cas, c'est un autre tout petit chien que la vieille dame avait dans ses bras. » termina la voisine. Le cœur un peu serré.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement