xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

Le bras de fer est engagé contre le trafic de chiots et de chatons


Lundi 6 Décembre 2010


A la veille de Noël, les animaleries ont été pointées du doigt par le député Jean-Pierre Nicolas. En cause, les 100 000 chiots et chatons qu'elles importeraient illégalement. Jean-Pierre Nicolas, dans une proposition de loi, demande que la vente des jeunes animaux soit interdite dans ces points de vente. De son côté, l'Union européenne entend harmoniser l'élevage et le commerce des animaux de compagnie entre ses pays membres.




Le trafic sait répondre à toutes modes de races ©xoriburu.info
Le trafic sait répondre à toutes modes de races ©xoriburu.info
Interdire la vente de chiots et de chatons dans les animaleries ? L’onde de choc risque bien d’exploser les vitrines enguirlandées de ces commerçants alors que Noël approche a grands pas. Le 18 novembre dernier, le député de l’Eure, Jean-Pierre Nicolas n’a pas hésité à déposer une telle proposition de loi.

Le député dessine un profil noir de ces lieux de vente. Importations illégales, falsification de documents, animaux en détresse…

« Pour alimenter les animaleries, près de 100 000 chiots et chatons sont illégalement importés en France chaque année » explique la proposition de loi.

Les ventes d’animaux de compagnie en animalerie sont encadrées par la législation française. La dernière loi les concernant a été adoptée en 2008. On attend toujours la publication de certains décrets d’application. Pour l’heure, rien n’interdit aux animaleries de se tourner vers les pays étrangers pour acheter - légalement bien sûr - des chiots et des chatons. Les animaux y sont moins cher que ceux vendus par les éleveurs professionnels français. Les animaux importés et revendus dans l’Hexagone, les animaleries concernées font une belle culbute.

« La grande majorité des animaleries n’offrent aucune garantie de santé. Les animaux vendus sont souvent malades, voire atteints d’affections incurables. Par ailleurs, le pedigree de la plupart des chiots vendus en animalerie est trafiqué, de même que leur date de naissance.


Les mères ne sont pas mieux traitées que leurs progénitures dans les élevages clandestins ©xoriburu.info
Les mères ne sont pas mieux traitées que leurs progénitures dans les élevages clandestins ©xoriburu.info
« Les chiots et chatons sont élevés en batterie, retirés beaucoup trop tôt à leur mère (pas encore sevrés et surtout pas du tout sociabilisés). Ils font 2 000 kilomètres pour arriver dans les animaleries, dans des conditions de transport insalubres et insupportables. C’est pour cela que beaucoup meurent avant d’arriver derrière les vitrines des animaleries » dénonce le député dans sa proposition.

Et d’ajouter : « N’oublions pas non plus l’aspect pécuniaire de ce trafic, puisque ces chiots et chatons sont vendus jusqu’à deux fois plus cher que chez un éleveur sérieux. C’est une profession peu encadrée et qui génère un trafic odieux responsable de la mort de plusieurs milliers de chiots et de chatons par an. »

Aussi le député propose-t-il d’interdire purement et simplement la vente de chiens et de chats en animalerie. La proposition de loi signée par vingt-six autres parlementaires a été pour l’instant renvoyée devant la Commission des affaires économiques.

Ce n’est pas la première fois que les Parlementaires s’attaquent aux trafics d’animaux de compagnie. Le 7 novembre 2007, le député Lionel Luca avait déposé une proposition visant à mieux encadrer la profession. Elle proposait que les animaleries ne puissent vendre que des chiots ou des chatons provenant d’élevage français. Elle n’a jamais été examinée par l’Assemblée.

Reste à savoir si la France peut interdire toutes les importations d’animaux de compagnie… Pas si sûr, pour celle provenant de pays membres de l’Union européenne.

Mais le trafic des animaux de compagnie est devenu l'une de ses préoccupations. Pour lutter contre ce commerce illégal, et répondre aux préoccupations des euro-citoyens sur le bien-être de leurs chiens, chats... elle a décidé fin novembre de plancher sur l’élevage et le commerce des chats et chiens.

Le Conseil européen de l'Agriculture et de la pêche n’évoque aucune interdiction de « cette activité économique » mais une harmonisation du marché intérieur. « Afin de répondre aux préoccupations des citoyens, il y a lieu de prévoir des actions adéquates au niveau des États-membres et à l'échelon européen et de veiller à ce que les chiens et les chats vivent dans des conditions de bien-être appropriées » a-t-il déclaré.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement