xoriburu.info
Eko-société

Le barrage de Sivens à Bayonne


Lundi 24 Novembre 2014


LGV au Pays Basque, barrage à Sivens... Les associations qui dénoncent les GPII, grands projets inutiles et imposés, organisent une soirée publique d'information à l'IUT de Bayonne le 5 décembre prochain.




Le barrage de Sivens à Bayonne
GPII, quatre petites lettres pour désigner des grands projets inutiles et imposés... Ils sont nombreux au yeux de associations qui les dénoncent : la LGV au Pays Basque, le barrage de Sivens dans le Tarn, l'aéroport à Notre Dame des Landes, la ferme des mille vaches dans le Nord Pas de Calais, le port extérieur de Pasaia au Gipuskoa...

En 2010, les associations signaient la charte d'Hendaye

C'est peut-être à Hendaye en 2010 que les premières associations ont lancé le premier mouvement organisé de résistance européenne. Mobilisées contre la construction des lignes à grande vitesse et de lignes dédiées au fret rapide à grande capacité dans leurs pays respectifs, France, Espagne et Italie, elles décident de signer une déclaration commune, dite Charte d'Hendaye.

Une charte où elles constatent, entre autres, que « ces projets constituent pour les territoires traversés un désastre écologique, socio-économique et humain : destruction de zones naturelles et de terres agricoles, nouveaux couloirs de nuisances et dégradation de l’environnement avec impacts négatifs importants pour les riverains ». Elles y demandent tant à l'Union européenne qu'à leur Etat révision de la stratégie sur les transports européens et un « véritable débat ».

Le 5 décembre, le barrage de Sivens au cœur de la soirée bayonnaise

Un an plus tard, le premier forum européen contre les grands projets inutiles et imposés se déroulait à Venaus en Italie. Depuis lors, d'autres mouvements de l'Union européenne se sont associés aux pionniers. Et aux grands projets ferroviaires, ce sont adjoints d'autres programmes dénoncés par les associations.

Chaque année se déroule la semaine européenne contre les GPII. Et c'est dans ce cadre que le Cade, Collectif des associations de défense de l’environnement, Bizi !, le comité local de soutien à Notre Dame des Landes, Attac et le collectif Vigan Pays Basque organisent une soirée d’information (1) sur la question le 5 décembre prochain.

Accueillie par l'IUT de Bayonne la soirée sera consacrée au barrage de Sivens. Les organisateurs donneront la parole aux opposants du projet et diffuserons des vidéos sur leur combat.

(1) Entrée libre : dès 20 heures, buffet végétalien avec des assiettes de pintxo bio/local/végétalien à 5euros/euskos.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement