xoriburu.info
Ecosystèmes

Le Luno s'échoue à Anglet


Mercredi 5 Février 2014


Alors qu'il allait entrer au port de Bayonne, le cargo espagnol le Luno est allé s'échouer sur une digue d'Anglet. Coupé en deux, sa proue dérive sur la plage des Cavaliers alors que sa poupe subit l'assaut des vagues. Le plan Polmar a été activé. La faune et l'environnement vont-ils y laisser des plumes ?




Le Luno s'est échoué sur la digue, coupé en deux ©V.B.
Le Luno s'est échoué sur la digue, coupé en deux ©V.B.
« Il voulait entrer au port de Bayonne » explique l'un des spectateurs. « On dit qu'il a 17 000 litres de gazoil » lui répond un autre. Sur la plage des Dunes à Anglet, les familles observent le spectacle hallucinant. Sur la digue sud, la poupe du Luno, les soutes béantes. Vides. Elle tangue sous la force des vagues. L'écume de l'océan jette un voile pudique sur le sinistre.

La proue du Luno dérive vers la plage des Cavaliers à Anglet

Les lieux du sinistre ont été sécurisés par les forces de l'ordre et le plan Polmar a été déclenché ©V.B.
Les lieux du sinistre ont été sécurisés par les forces de l'ordre et le plan Polmar a été déclenché ©V.B.
A quelques pas du rivage, la proue que chasse un peu plus vers le sable la houle. Le Luno a été coupé en deux. Le cargo qui venait d'un port d'Euskadi allait charger des billes au port de Bayonne. Mais il semble qu'une avarie soit survenue et ait provoqué son échouage.

Les autorités qui ont déclenché le plan Polmar ont aussitôt réagi. Il fallait tout d'abord sauver les hommes d'équipage. Après une tentative infructueuse sous un fort vent, un hélicoptère a pu les sortir de cet enfer par hélitreuillage. Les plages de la Barre et des Cavaliers ont été sécurisées et interdites d'accès. Les CRS y veillent.

Sur place, une cellule de crise. Avec le maire de la ville, Jean Espilondo qui tient ses abonnés régulièrement informés de l'évolution de la crise sur son compte Twitter. Le ministre des Transport, André Cuvillier, est aussitôt monté dans un avion et est arrivé en milieu d'après-midi sur les lieux du naufrage.

Le Luno contient plus de cent vingt tonnes de fuel

La poupe du cargo espagnol contient 80% des cent tonnes de fuel que contenait le navire V.B.
La poupe du cargo espagnol contient 80% des cent tonnes de fuel que contenait le navire V.B.
La question qui court sur toutes les lèvres : Quelle sont les risques de pollution ? Selon les tweets du maire d'Anglet, le cargo contient quelque cent tonnes de fuel - 127m3 en fait. Dont 80% dans la proue qui divague vers le sable des Cavaliers. Le reste dans le ventre de la poupe du cargo tenue à la digue par l'océan déchaîné. Pour combien de temps ? Va-t-elle être elle aussi repoussée vers la plage par la marée montante ?

Un fait certain : des hydrocarbures, quinze tonnes annoncées au début, se sont déversées dans les eaux salées en furie. Quinze tonnes c'est peu mais c'est déjà trop. Pour circonscrire tout risque, une équipe de dépollution a été envoyée de Brest au chevet du Luno. Mais les conditions météorologiques ne leur permettront pas en cette fin d'après d'intervenir. Vont-ils s'échouer sur les plages basques ou landaises ?

Quant aux hydrocarbures contenus dans les cuves du cargo, elles devront être pompées pour qu'elles ne se déversent pas sur le littoral. A moins que la coque ne s'ouvre et libère le fuel qu'elle contient !

Les hydrocarbures auraient-ils touché déjà des oiseaux ?

« Les experts de Surfrider mobilisés sur place ont pu constater l'ampleur de ce naufrage a commenté l'association qui s'interroge sur les raisons de la présence de ce navire en mer. Une alerte orange était en cours sur tout le littoral atlantique. »

Et de poursuivre : « La fuite d'hydrocarbure aura des conséquences sur l'environnement. Surfrider tient avant tout à rappeler que nettoyer ce type de pollution demande des compétences techniques spécifiques et une formation particulière.  »

De son côté, Hegalaldia, le centre de sauvegarde de la faune sauvage, appelé dans le cadre du plan Polmar à la cellule de crise, a été alerté sur la présence d'oiseaux souillés. Souillés mais encore capables de voler. Impossible de travailler la nuit et les chercher. Demain matin, l'équipe pourra faire un point.

Article modifié à 23h30

Virginie Bhat


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Abandons : We are the champions

Les années passent et rien ne change : les abandons de chiens, chats, lapins... flirtent toujours les 100 000. La fondation 30 millions d'amis repart en campagne cet été dans une vidéo marquée par la célèbre chanson de Queen, We are the champions.

21/06/2019





Partager votre site


La puce à l'oreille
12/07/2019

Isolation à 1 euro, c'est peut-être l'anarque

Isoler son logement pour un euro ? C'est l'un des mirages que proposent des sociétés de démarchage téléphonique. Attention à l'arnaque prévient le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques en des termes plus jolis. Et ces sociétés n'hésitent pas à se dire mandatées par le Département... « Face à ces pratiques commerciales trompeuses, voire agressives, le Département invite ainsi les propriétaires à prendre le temps avant de s’engager ou de signer des contrats. Certaines isolations employées sont loin d’être efficaces et peuvent s’avérer dangereuses pour vous et votre logement. » Mieux vaut contacter la Mission Habitat du Conseil pour toute information et conseil au 05.59.11.44.23 ou les Espaces Info Energie Béarn (05.59.14.60.64) et Pays Basque (05.59.46.31.60).


On marche sur la tête !

La recherche agro-alimentaire n'a pas renoncé aux vaches à hublot

Ce sont encore des images choc que l'association L214 Ethique et Animaux a dévoilées ce matin. Vaches, le corps perforé, veaux enfermés dans des box exigus, poulets trop gros pour marcher... Cette fois-ci, la caméra plonge dans les excès d'un centre de recherche nutritionnelle pour l'élevage.



Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement