xoriburu.info
Zooms

Le Béarn n'accueillera pas d'ourse


Mercredi 1 Juin 2011





Aucune ourse ne sera relâchée dans le Béarn ce printemps. Ni cet été d’ailleurs. Elle devait « remplacer » Franska tuée accidentellement dans les Hautes-Pyrénées en 2007. Les deux mâles qui vivent encore en Béarn se passeront donc de femelle. Il y a peu de chances qu’ils quittent leurs terres pour rejoindre les ourses des autres régions. Pas plus sûr d’ailleurs que ces dernières viennent à leur rencontre…

Dans un communiqué, l’association Ferus regrette cette décision. L’Etat français « renie ainsi l'engagement qu'il avait pris l'an dernier de remplacer les ours tués par la faute de l'homme. Il renonce par là même à sa décision de procéder par toutes petites étapes au soutien d'une population d'ours pyrénéens en grande difficulté, faute d'avoir affiché sa volonté de la restaurer. »

De son côté, Adet-Pays de l’Ours estime que « Aujourd’hui, le Gouvernement marque une rupture avec la politique menée de manière continue par l’Etat depuis plus de 15 ans. Le refus de lâcher ce printemps une ourse en Béarn est un reniement de la parole de l’Etat, qui signe l’arrêt de mort de l’ours en Béarn où il est présent depuis des millénaires. »

Avant de prendre cette décision, le ministère de l’Ecologie avait lancé cet hiver une consultation publique dans les communes du massif. Les résultats n’ont pas été publiés. Mais sans doute les réponses ont-elles été à l’image de la montagne. Contrastés. L’ours est un sujet qui fâche.

Le 21 mai dernier, le comité permanent du Conseil national de la protection de la nature avait émis un avis favorable à la réintroduction d’une femelle. Avis consultatif. Le gouvernement ne l’a pas entendu ainsi. Les pro et les anti-ours vont fourbir leurs armes maintenant en vue des élections de 2012.


Autres zooms

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Janvier 2013 - 23:42 Ours : les associations reprennent la main


Zoom

Abandons : We are the champions

Les années passent et rien ne change : les abandons de chiens, chats, lapins... flirtent toujours les 100 000. La fondation 30 millions d'amis repart en campagne cet été dans une vidéo marquée par la célèbre chanson de Queen, We are the champions.

21/06/2019





Partager votre site


La puce à l'oreille
12/07/2019

Isolation à 1 euro, c'est peut-être l'anarque

Isoler son logement pour un euro ? C'est l'un des mirages que proposent des sociétés de démarchage téléphonique. Attention à l'arnaque prévient le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques en des termes plus jolis. Et ces sociétés n'hésitent pas à se dire mandatées par le Département... « Face à ces pratiques commerciales trompeuses, voire agressives, le Département invite ainsi les propriétaires à prendre le temps avant de s’engager ou de signer des contrats. Certaines isolations employées sont loin d’être efficaces et peuvent s’avérer dangereuses pour vous et votre logement. » Mieux vaut contacter la Mission Habitat du Conseil pour toute information et conseil au 05.59.11.44.23 ou les Espaces Info Energie Béarn (05.59.14.60.64) et Pays Basque (05.59.46.31.60).


On marche sur la tête !

La recherche agro-alimentaire n'a pas renoncé aux vaches à hublot

Ce sont encore des images choc que l'association L214 Ethique et Animaux a dévoilées ce matin. Vaches, le corps perforé, veaux enfermés dans des box exigus, poulets trop gros pour marcher... Cette fois-ci, la caméra plonge dans les excès d'un centre de recherche nutritionnelle pour l'élevage.



Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement