xoriburu.info
Les animaux de nos villes et campagnes

La route tue


Mardi 27 Juillet 2010


Les chiffres de collisions entre véhicule et animal sauvage explosent d'une année sur l'autre.




La route tue
Il y a eu 65 468 véhicules qui ont percuté un animal sauvage en 2009 en France. Soit une hausse de 58% par rapport à l'année précédente. Encore ne parle-t-on ici que des accidents recensés par le Fonds de garantie qui indemnise les collisions. Les hérissons, les grenouilles et autres rapaces heurtés en plein vol la nuit sont oubliés...
Le Fonds de garantie avance deux raison à cette croissance exponentielle: la prolifération des populations d'ongulés et les plus nombreux dossiers envoyés par les conducteurs qui font valoir leurs droits à une indemnisation. Dossiers d'autant plus nombreux que depuis le 1er juin 2007, en application d'une directive européenne sur l'assurance automobile, l'abattement de 300 euros retenus sur chaque dommage matériel n'existe.
Ce sont les sangliers et les chevreuils les plus souvent heurtés. Leurs populations, il est vrai, ont explosé ces dernières décennies. On compte aujourd'hui un million de sangliers contre 250 000 en 1998, 1,8 million de chevreuils contre 250 000 environ vingt-cinq ans plus tôt et 170 000 cerfs et biches (40 000 en 1985).
Pourquoi? La nature n'est pas seule en cause. Bien sûr, d'aucun souligne des climats de plus en plus doux, les tempêtes qui ont couché des milliers d'arbres et ouvert ainsi de vastes zones accessibles et riches de nourriture. Pour autant certaines activités humaines leur ont été bénéfiques: expansion des cultures de maïs dont se régalent les sangliers, agrainage... et morcellement des territoires.
Depuis des décennies, les pouvoirs publics ont confié aux chasseurs la gestion des populations d'ongulés sauvages. Or les plans de chasse n'ont pas suffit à les contrôler. Sans doute faudrait-il aujourd'hui se pencher sur d'autres méthodes.
Attention dans les montagnes basques aux pottoka et autres animaux qui paissent en toute liberté. Il suffit de lever le pied pour profiter de leur beauté.
Certains diront qu'ils ne savaient pas... Il est sûr que parfois une signalisation plus systématique de la présence d'animaux sauvages autour des routes fréquentées permettrait une meilleure cohabitation entre véhicules et animaux sauvages. La vie des hommes en dépend. Chaque année, ce type d'accidents tue plus de trente personnes.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 8 Avril 2018 - 19:58 Les chats prennent la boîte à la Ficoba


Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement