xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

La fondation Brigitte Bardot devant le salon des chiots à Biarritz


Dimanche 21 Avril 2013


Dimanche matin, au stade Aguilera de Biarritz, alors que le salon des chiots ouvrait ses portes, quatre bénévoles de la Fondation Brigitte Bardot distribuaient des tracts en faveur de l'adoption. Acheter ou adopter ? Faut-il choisir...




Devant le salon des chiots, quatre membres de la fondation Brigitte Bardot distribuent des tracts en faveur de l'adoption ©V.B
Devant le salon des chiots, quatre membres de la fondation Brigitte Bardot distribuent des tracts en faveur de l'adoption ©V.B
« Les chiens sont interdits monsieur. C'est par précaution : ils ne doivent pas risquer de contaminer les chiots » expliqua l'un des membres de l'organisation du salon des chiots. Ce à quoi le couple prévenu a répondu : « Interdits ? Nous en avons trois dans la voiture. Si nous nous garons là, vous pouvez y jeter un coup d'œil ? » Rassuré, le couple se dirigea vers la salle Jaila du parc des sports d'Aguilera à Biarritz qui accueillait ce week-end un salon des chiots. Il ne se rendit pas compte que, devant l'entrée, deux groupes de personnes se regardaient quelque peu comme chiens et chats.

« Il est temps de changer notre regard sur l'animal »

D'un côté, l'organisation du salon des chiots. De l'autre, des membres de la Fondation Brigitte Bardot. Les uns étaient là pour accueillir les visiteurs, et acheteurs potentiels, de quelque 300 chiots, chatons, oiseaux... Les autres leur firent une visite surprise afin de distribuer des tracts en faveur de l'adoption. Au grand mécontentement des premiers. Acheter ou adopter ? That's the question.

« Nous souhaitons sensibiliser le public à la question, expliqua Daniel Raposo, délégué départemental de la fondation. Il est irresponsable d'acheter un chien alors que les refuges sont saturés d'animaux de compagnie. Les vacances d'été approchent, nous craignons encore une fois la multiplication des abandons. Dans ce genre d'évènement, le public ne voit pas l'arrière du décor. Un élevage n'est pas toujours merveilleux. » Et de citer la reproduction coup sur coup d'année en année qui épuisent les chiennes et les conditions dans lesquelles les animaux vivent parfois, les trafics de chiots en provenance d'Europe de l'Est, les ventes des particuliers qui s'initient éleveurs novices...

« Une éleveuse est venue nous voir, reprit Daniel Raposo. Elle évoque la création d'une charte pour les éleveurs par laquelle ils s'engageraient pour deux portées par an. Et la mise à la retraite et la stérilisation des mères... Il est vraiment temps de changer notre regard sur l'animal ! »


Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement