xoriburu.info
Les animaux de nos maisons

La SPA réinvestit Paris


Vendredi 1 Octobre 2010


Pour lancer ses portes ouvertes, la SPA a décidé de battre le pavé parisien. Ou plutôt de revenir vers d'anciennes amours: le quartier de la Tour Effeil. L'association a planté dans les jardins du Trocadero, juste en face de la dame de fer, un refuge d'un jour. Elle proposera à l'adoption des chats et des chiens. Et rappellera à ses concitoyens que ces animaux n'ont pas atterri dans un de ses refuges par l'opération du saint esprit de François d'Assise.




©xoriburu.info
©xoriburu.info
Voilà encore dix ans, la SPA plantait un chapiteau blanc au pied de la dame de fer. C'était à la veille de Noël. Des dizaines de chiens et de chats y étaient proposés à l'adoption. Puis l'association a déserté les lieux. Elle y revient cette année. Pour une journée. En plus simple vesture : une vingtaine d'animaux seront présents qui ont trouvé abri dans une de ses 56 refuges. Un refuge symbolique pour un appel national à l'adoption.

Autour de la structure une centaine de chiens et de chats. Attachés à un réverbère. Des sculptures en fait. Et placardés : "Un animal n'est pas une œuvre d'art" ou "N'achetez pas, adoptez". Un piqûre de rappel à ceux qui oublieraient qu'un animal de refuge a été un jour abandonné.

Et chaque année, les chiffres des abandons tombent. Ainsi, l'association a recueilli l'an dernier 19 200 chiens et 17 100 chats. On estime à 100 000 les abandons d'animaux de compagnie en France. Un chiffre à la louche affichée depuis des années puisqu'aucune statistique nationale n'existe. Dommage d'ailleurs que les pouvoirs publics ne tirent pas le bilan des entrées et sorties des refuges et des fourrières de toute la France sur une année. On prendrait alors la pleine mesure du phénomène.

Les refuges de la SPA seront donc ouverts aux adoptants tout ce week-end. De 10 heures à 18 heures. Les animaux proposés à l'adoption sont tous vaccinés, stérilisés et identifiés par puce ou tatouage. L'adoptant devra se munir d'une pièce d'identité, d'un justificatif de domicile, d'un justificatif de revenu pour l'adoption d'un chien... et d'une laisse ou d'un panier pour emmener son nouvel ami vers un autre avenir. L'an dernier, l'association a placé 17 500 chiens et 12 700 chats.




©xoriburu.info
©xoriburu.info
A la veille de ses portes ouvertes, l'association livre les résultats d'un sondage mené du 21 au 24 août dernier auprès de 2221 personnes. 45% d'entre elles ont acheté leur animal de compagnie dans une animalerie ou à un particulier. Un geste contre lequel l'association veut mettre en garde dans son dossier de presse : "Les risques d'un tel mode d'acquisition sont bien réels et leurs conséquences remplissent les refuges de la SPA à longueur d'année. On ne mettra jamais assez en garde contre les chiens et les chats vendus par petites annonces ou dans certains magasins peu scrupuleux. Un important trafic international rapporte des sommes colossales à des réseaux mafieux qui n'hésitent pas à falsifier jusqu'aux papiers de l'animal. Un chiot acheté peut être malade et/ou avoir été mal sevré, développant ultérieurement de gros problèmes de santé́ ou de l’agressivité́ envers l’homme. L’adoption peut être la solution dans la mesure où le parcours du chien a soigneusement été reconstitué, ses examens médicaux et l’observation de son comportement é́tant effectué́s par la SPA sans aucune intention mercantile."

En prenant le chiffre de 45% à rebrousse poils, 55% des personnes interrogées n'ont pas acheté leur animal. Un espoir pour les chiens, chats, rongeurs qui ont franchi les portes d'un refuge. Ou un cheval car l'association en recueille.

Ester Gran


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement