xoriburu.info
Les animaux entre ciel et terres sauvages

La France, un linceuil pour les milans royaux européens


Mardi 24 Février 2015


Les milans royaux continuent à payer leur tribut au carbofuran en France. Samedi dernier, un cadavre de milan royal a été retrouvé en Haute-Garonne grâce à la balise dont l'avaient équipé des ornithologues allemands. Les analyses ont révélé la présence de cet insecticide interdit depuis 2008.




Samedi 21 février 2015, un milan royal a été découvert mort sur la commune de Le Born, en Haute-Garonne, grâce aux informations transmises par la balise GPS posée sur cet oiseau par les confrères allemands dénonce la LPO. Une autopsie et des analyses toxicologiques sont en cours pour connaître les raisons de la mort de ce rapace. » L'oiseau aura-t-il été empoisonné par du carbofuran comme d'autres l'ont été ces dernières années ?

Le carbofuran est interdit depuis 2008

Ce n'est pas la première fois que des cadavres milans royaux sont ainsi retrouvés grâce à leurs balises. Déjà l'an dernier, deux d'entre eux l'avaient été. Le premier, en mars, à Villasavary, dans l'Aude, la balise avait été posé par des ornithologues polonais. le second un mois plus tard, à Heiteren dans le Haut-Rhin, équipé d'une balise en Espagne. Dans les deux cas les oiseaux avaient été empoisonnés au carbofuran. Sans oublier deux autres en 2013, tous deux équipés d'une balise suisse pour l'un et allemande pour l'autre. Mais leurs corps décomposés n'avaient pas permis de découvrir les causes de leur mort.

« Sans ces balises, ces oiseaux n'auraient sans doute jamais été retrouvés ! Combien de milans royaux allemands, espagnols, suisses, polonais, etc. meurent ainsi chaque année en France, lors de leur migration, victimes d'empoisonnement illégal ? » pointe du doigt la Lpo.

Empoisonnement illégal car le carbofuran est interdit en France et dans l'Union européenne depuis 2008 ! Ce produit était utilisé dans la lutte contre les insectes et fouisseurs qui mettent à mal les cultures de fruits et légumes. Mais il semble que certains n'hésitent toujours pas à l'utiliser pour préparer des appâts empoisonnés.

« La LPO dénonce ces pratiques illégales qui mettent à mal les efforts déployés par l'ensemble des confrères européens pour sauvegarder cette espèce européenne menacée » déclare l'association.


Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Avril 2016 - 17:07 Des hirondelles survolent le lac Mouriscot


Nouveau commentaire :
Twitter


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement