xoriburu.info
Coin des arts

La Dame de la mer

Beaux-Arts


Dimanche 29 Janvier 2012


La Dame de la mer est aujourd'hui vent debout. Imperturbable aux polémiques dont elle est l'objet : son coût est de 500 000€. Son visage doux rivé sur la Cité de la mer. Et au-delà, sur l'Océan. Il aura fallu plus d'une semaine à l'équipe madrilène pour monter l'œuvre de Manolo Valdes. Le mauvais temps ne l'a pas aidée. Reste à aménager le rond-pont. Des fleurs ? De l'herbe ? En attendant de le découvrir voici quelques images de son montage. Ilbarritz attend maintenant l'artiste pour inaugurer son œuvre.





Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Mars 2012 - 17:38 Le temps des caranavals



1.Posté par nathalie d'anglet le 01/02/2012 16:49
Ce
matin en passant par Ilbarritz j'ai eu la surprise de tomber sur un "machin" encombrant le nouveau rond-point qui se situe face au " truc " de la mer ! j'ai tout de suite pensé au triton ; donc ça c pas mal, mais le reste !! une " chose" stalinienne : laid, triste, gigantesque . MOCHE . biarritz a encore frappé ! dans le " m'as-tu-vu ", dans le" ta_vu_ça " a coup de gros tas de ferraille et de gros tas de faux marbre probablement !!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement