xoriburu.info
Zooms

L'ours Balou est mort


Mercredi 11 Juin 2014


La dépouille de l'ours Balou a été découverte lundi sur le secteur de Melles qu'il fréquentait ces derniers temps. L'animal âgé de onze ans présentait des blessures liées à une chute. Voilà qui va relancer la question de la réintroduction de nouveaux ours sur les Pyrénées.




C'est au cours d’une prospection pédestre sur le secteur de Melles en Haute-Garonne ce lundi 9 juin qu'un membre du Réseau Ours Brun (ROB) a fait la macabre découverte. « Il a détecté ce qui lui a semblé être un cadavre d’ours sur le vallon opposé » explique la Dreal Midi Pyrénées dans un flash info aujourd'hui. Il en a tout de suite informé l’équipe ours de l’Office National de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) qui s’est rendue sur place pour vérifier le témoignage.

Balou présente des blessures liées à une chute

Dès le lendemain le mardi 10 juin, les agents de l'Oncfs sont arrivés sur les lieux. Ils ont pu confirmer la présence d'un ours mort adulte sur la zone. « Il s’agit de l’ours Balou, mâle de 11 ans réintroduit en 2006, reconnaissable par la marque rouge présente à l’oreille droite et au collier retrouvé quelques mètres plus haut. La thèse de la chute semble la plus probable au vu des premières informations récoltées sur l’animal ainsi que sur la zone de découverte potentiellement dangereuse. » poursuit la Dreal.

Les vautours n'ont pas touché au cadavre de Balou alors que sa mort daterait de plusieurs jours. Les experts l'estiment qu'elle est intervenue entre le 04 et le 06 juin dernier. « Des blessures liées à la chute sont présentes sur son dos et sur une de ces pattes. Une autopsie complémentaire sera réalisée par un Docteur vétérinaire afin d’obtenir plus d’information concernant la cause exacte de la mort de l’animal. » La dernière vidéo de l’animal encore en vie date du 24 mai sur la commune de Melles.

Une nouvelle qui va relancer le débat sur la réintroduction de nouveaux ours dans les Pyrénées demandée à cor et à cri par les associations telle Cap Ours et rejetée par d'autres.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2015 - 16:36 Pas de tracts contre les Animaliades



Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016




Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement