xoriburu.info
Coin des arts

L'empereur et le rossignol


Vendredi 14 Décembre 2012


Hans Christian Andersen a écrit de nombreux contes, dont le Rossignol et l'empereur chinois. Son œuvre a inspiré de nombreux arts. Demain à Hendaye, la compagnie La Dame de pique l'a réinterprété et livre en six tableaux un joli spectacle pour enfants, en son cœur l'art lyrique.




L'empereur et le rossignol
Un empereur de Chine face à un rossignol. La toute-puissance impériale face à un passereau des campagnes libre. Le cœur humain enveloppé par la beauté du chant de l’oiseau. C’est en 1843 que le Danois Hans Christian Andersen publie Le Rossignol et l’Empereur de Chine. Le conte raconte l’histoire en quelques pages la rencontre d’un empereur de Chine et d’un rossignol. Le monarque chaviré par la beauté du chant de l’oiseau le séquestre à sa cour.

L'automate n'a pas la liberté de son modèle, le rossignol

Certes l’empereur lui offre une cage dorée. Certes l’homme l’autorise à sortir, une fois le jour, une fois la nuit. Mais l’oiseau libre se morfond. L’histoire bascule le jour où l’empereur du Japon envoie un rossignol mécanique au monarque chinois. L’automate paré de mille feux chante à merveille. Sans se fatiguer. Le cadeau enchante la cour impériale, un peu moins les pauvres pêcheurs qui ont déjà entendu le rossignol, le vrai. Ce dernier profite d’un moment d’inattention pour jouer la fille de l’air et regagner ses forêts. L’ingrat est banni du royaume.

Le rossignol mécanique ne cesse de chanter tant et si bien que ses rouages s’enrayent. Il ne chantera plus qu’une fois par an. Les années passent, la mort frappe à la porte de l’empereur vieilli. Chante, chante dit-il à l’automate qui ne lui répond pas. La faux est prête à faucher. Mais elle vacille : le rossignol, le vrai, est accouru au chevet du monarque en danger et enveloppe le malade de son chant mélodieux...

La Dame qui pique propose un conte lyrique aux jeunes enfants

Le conte de Hans Andersen a séduit de nombreux autres artistes. Igor Stravinsky compose un opéra en 1914 appelé Le Rossignol. L’œuvre inspire l’artiste Max Ernst qui en 1920 créé un photomontage nommé Le rossignol chinois. Musique, peinture, film d’animation, théâtre… tous les arts réinterprètent l’histoire et ses personnages.

C’est un conte lyrique que la compagnie paloise La Dame qui pique propose demain à la médiathèque d’Hendaye. Depuis 1997, « la Dame de Pique s’attache à jouer, expliquer, diffuser la musique lyrique là où on l’entend peu ou pas ». Son conte s’adresse à tous, même aux plus jeunes des enfants.

« Librement inspiré du conte d’Andersen, c’est un spectacle pour tout petits presque muet, mais tout plein des notes d’Offenbach, Delibes ou Ravel. En six tableaux, la rencontre entre un empereur féroce et un fragile chanteur, dont la place sera bientôt usurpée par un oiseau mécanique.... » Face-à-face de deux personnages : le comédien Marc Lallemand campe l’empereur féroce ; la soprano Marie-Claire Delay prête sa voix au chant du rossignol. Les critiques ont salué l’émotion et la beauté du spectacle offert.

Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 31 Octobre 2016 - 19:36 Le Jardin public est tombé sur un os


Zoom

Que faire en cas d'échouage de phoques ou d'oiseaux marins ?

La tempête pointe son nez. Les vents et la houle pourraient malmener certains oiseaux ou jeunes phoques. S'ils venaient à échouer sur les plages, des spécialistes sont là qui aideront à leur porter secours.

06/02/2016





Partager votre site



La puce à l'oreille
04/01/2018

Coup de chapeau : Hegalaldia a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux en 2017

Les tempêtes ne font pas de cadeau aux océans et leurs habitants. Carmen n'a pas dérogé à la méchante règle : elle a laissé sur le rivage biarrot un Guillemot de Troïl pour le premier jour de l'année. Certes l'oiseau était encore vivant mais blessé par les rochers de la plage sur lesquels les vagues l'ont jeté. Heureusement un passant passait par là et ramena le naufragé au centre de sauvegarde de la faune sauvage Hegalaldia. Un centre qui a terminé l'année deux mille dix sept sur les chapeaux de roue : il a accueilli deux mille cent quatre-vingt-neuf animaux ! Un nouveau record. Oiseaux marins, oiseaux des forêts ou des villes, petits mammifères... l'équipe n'a pas baissé les bras encore une fois. Chapeau. Espérons que les conditions climatologiques reviennent à plus de calme. Les oiseaux de l'océan se souviennent encore de la tempête Qumaria en 2014.




On marche sur la tête !

Souffrance animale : la face dévoilée de la recherche agricole aux Etats-Unis

Des veaux malformés, des agneaux affamés, des porcelets écrasés par leurs mères difformes... outre-Atlantique, la recherche agricole est secouée par une vague de scandales où les animaux ont connu l'horreur.


Inscription à la newsletter

Recherche

Téléchargement