xoriburu.info
Les animaux entre ciel et terres sauvages

L'écureuil roux fait son nid sur la toile


Vendredi 17 Mai 2013


Une ombre rousse furtive qui saute d'un arbre à un autre... C'est l'écureuil roux qui habite les forêts de conifères et les forêts mixtes de nos contrées. Mais son pelage est-il toujours roux ? Ne mange-t-il que des glands ? Pour mieux le connaître, le Muséum national d'histoire naturelle a ouvert un site sur la toile dédié au mammifère et ses cousins. Découverte avec Jean-Michel Chapuis, maître de conférences au Mnhn.




L'écureuil roux n’hiberne pas mais restera souvent au chaud dans son nid quand il fait trop froid ©Daniel Velez (www.paysbasqueactualites.com)
L'écureuil roux n’hiberne pas mais restera souvent au chaud dans son nid quand il fait trop froid ©Daniel Velez (www.paysbasqueactualites.com)
A l’encontre de ce qui laisse penser son nom, l’écureuil roux n’est pas toujours roux ?
Jean-Michel Chapuis : En effet. En altitude son pelage roux peut virer au noir anthracite. A l’exception de son ventre qui reste toujours blanc. Ce n’est pas une question de taux de mélanine. Pour l’heure, nous n’en connaissons pas réellement la raison. Plusieurs hypothèses sont avancées : un pelage sombre attire mieux la chaleur qu’un poil clair. Un atout quand un animal vit en zone montagneuse. A moins que cette nuance obscure ne lui serve de tenue de camouflage vis à vis de ses prédateurs : il se confond alors avec les conifères, nombreux en montagne !

A l'automne l'écureuil roux fait des réserves au pied des arbres

C'est dans les forêts de conifères et les forêts mixtes que l'écureuil roux trouve pitance ©Daniel Velez (www.paysbasqueactualites.com)
C'est dans les forêts de conifères et les forêts mixtes que l'écureuil roux trouve pitance ©Daniel Velez (www.paysbasqueactualites.com)
Où vit-t-il ? Dans des trous d’arbre ?
J-M.C. : L’écureuil roux construit surtout des nids à la fourche des arbres. Il utilise des branchages qu’il prélève sur place ou à proximité. En été, ces branches gardent leurs feuilles. Ce qui constitue un excellent moyen de différencier le nid d’un écureuil de celui d’une corneille noire par exemple ! Puis l’écureuil tapisse l’intérieur de feuilles, de mousses et d’herbes sèches. Ces nids sont des lieux de repos et de mise bas. Un écureuil en possède plusieurs : il se déplace de l’un à l’autre pour échapper aux prédateurs. Certains individus s’abritent dans des cavités d’arbres ou des nids d’oiseaux mais c’est peu fréquent.

L’écureuil roux vit-il en couple ?
J-M.C. : Non. Le mâle et la femelle ne se rencontrent que pour la reproduction. Ensuite la femelle élève seule ses petits. Après une gestation de 38 à 40 jours, celle-ci met bas trois à quatre petits qu’elle allaite pendant un mois et demi. Puis ils vont vers une nourriture plus solide. Au fil des jours, les jeunes écureuils s’éloignent du nid pour un jour ne plus y revenir.

De quoi se nourrit-il ?
J-M.C. : En hiver, principalement de fruits d’arbres : graines de conifères, glands, châtaignes... Des fruits qu’à l’automne il a enterrés au pied des arbres ou stockés dans des cavités. Il a fait ses réserves ! Au printemps et en été son régime est plus varié : il mange des baies des fleurs, des insectes, des jeunes pousses d’arbres... L’écureuil roux vit ainsi dans les forêts de conifères ou les forêts mixtes, dans les jardins où il trouve la nourriture dont il a besoin.

L’écureuil roux est-il menacé de disparition en France ?
Non, mais ses populations y présentent une faible densité. Il faut donc le protéger des menaces qui pèsent sur son espèce. L’écureuil roux est confronté à la fragmentation et la détérioration de ses habitats. Le réseau routier se densifie et nombreux sont les écureuils heurtés voire écrasés par les véhicules. Certaines personnes nourrissent les écureuils dans leur jardin. Elles pensent protéger l’espèce ; mais elles se trompent. L’écureuil se rapproche des zones urbaines, donc des routes... L’écureuil roux n’a pas réellement besoin d’apport supplémentaire de nourriture. Il vaut mieux penser à protéger son habitat !

D'un clic, signalez sur le site du Muséum national d'histoire naturel la présences des écureuils

L'écureuil roux paie un lourd tribut au trafic routier ©Daniel Velez (www.paysbasqueactualites.com)
L'écureuil roux paie un lourd tribut au trafic routier ©Daniel Velez (www.paysbasqueactualites.com)
Pourquoi le muséum national d’histoire naturelle a-t-il lancé une enquête nationale sur Internet (http://ecureuils.mnhn.fr) et fait appel aux internautes pour lui signaler leurs observations d’écureuils ?
J-M.C. : Le site auquel vous faîtes allusion a été lancé en mars 2012. Il a été créé en premier lieu pour donner au public des informations fiables sur l’écureuil roux et les autres espèces d’écureuils introduits sur le territoire français : écureuil de Corée, écureuil à ventre rouge et écureuil gris. Si ces trois espèces venaient à coloniser le territoire, elles pourraient menacer l’écureuil roux. En Grande-Bretagne, l'introduction de l’écureuil gris a provoqué la disparition progressive de l’écureuil roux !

L’écureuil gris a-t-il été un prédateur de l’écureuil roux ?
J-M.C. : Non, deux facteurs semblent avoir joué. D’abord, les deux espèces sont entrées en compétition pour la nourriture. L’écureuil gris est parfaitement adapté aux forêts de feuillus, notamment en Grande-Bretagne. Ses populations se sont donc développées d’autant plus facilement qu’elles supportent de très fortes densités sur leurs territoires. Lorsque les ressources alimentaires sont peu abondantes, la compétition entre les deux espèces est alors vive. Au détriment de l’écureuil roux en plus faible densité qui, en raison de la rareté des ressources, va cesser de se reproduire... Au bout de quelques années, l’espèce peut ainsi disparaître ! Ensuite, l’écureuil gris est porteur sain d’un virus, le parapoxvirus, qu’il transmet à l’écureuil roux. Or celui-ci développe la maladie et en meurt.

Et en France, l’écureuil gris et les autres espèces menacent-ils l’écureuil roux ?
J-M.C. : Pour l’heure, un seul écureuil gris a été signalé en France, certainement lâché par un particulier. Les écureuils de Corée sont plus nombreux : ils sont vendus comme animaux de compagnie et certains propriétaires les ont abandonnés dans les forêts ! Si l’étude des conséquences de leur présence sur celle de l’écureuil roux est en cours, nous savons par contre que l’espèce joue un rôle important en tant que réservoir de la maladie de Lyme. Il faut interdire leur vente dans les animaleries pour que d’autres populations sauvages ne s’installent sur de nouveaux territoires. Quant à l’écureuil à ventre rouge, il est aujourd’hui présent dans les Alpes-Maritimes, à partir d’individus relâchés par un particulier ! Il paraît exclure l’écureuil roux là où il s'établit. Le ministère de l’Ecologie a mis en place un plan de lutte afin de limiter sa population, voire l’éradiquer. C’est encore réalisable car il occupe un territoire restreint alors que l’écureuil de Corée a déjà colonisé une dizaine de massifs forestiers ou parcs en France. Outre répondre aux questions du public sur leur biologie et leur écologie, le site mis en place par le muséum constitue un site d'alerte de la présence de ces nouvelles espèces.

Propos recueillis par Virginie Bhat


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 11 Juillet 2019 - 16:09 La huppe fasciée en goguette à Bibi


Nouveau commentaire :
Twitter


Diapo à la Une

Zoom

Le littoral basque voit rouge

Les orages ont renvoyé aux oubliettes l'alerte canicule sur le Pays Basque et donné un coup de balai aux mauvaises particules de nos cieux. Conséquences : la qualité de l'air vire au vert et l'océan voit rouge sur la côte.

26/07/2019




Partager votre site


On marche sur la tête !

Le coq n'était pas en pâte

On aurait bien aimé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info relayée par les média locaux vendredi ne serait ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour en arracher la tête... lors d'un repas de fêtes. Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, réprésentant de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.



La puce à l'oreille
11/08/2019

Article n°1314

On aurait bien ailé croire à une fake news, un montage vidéo, mais il va falloir se rendre à l'évidence l'info reprise par les média locaux n'est ni l'une ni l'autre. Un jeune pilotari croquant dans le cou d'un coq bien vivant pour le décapiter... Le jeune homme contacté par Mediabask « dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste ». C'est Daniel Raposo, référent de la Fondation Brigitte Bardot Pyrénées-Atlantiques qui a levé le lièvre. La fondation doit porter plainte pour acte de cruauté sur animaux. Un acte passible de 30 000 euros d'amende et deux ans de prison.


Recherche

La côte basque en images


Inscription à la newsletter

Téléchargement